Extra-Ordinaire(s) révèle le talent d'artistes handicapés

Résumé : L'exposition "Extra-Ordinaire(s)" est inaugurée le 15 mars 2018 à Paris (15). Des artistes en situation de handicap, connus ou non, y livrent leur talent. Elle sera ensuite itinérante en France et à l'étranger en 2018-2019.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« Le chemin pour trouver sa place dans le monde ordinaire en tant qu'artiste, quel que soit son handicap mental, psychique ou son degré d'isolement et de précarité, passe par l'œuvre elle-même. » Mettre en avant le travail des artistes en situation de handicap, c'est l'objectif de l'exposition itinérante « Extra-Ordinaire(s) », qui sera inaugurée le 15 mars 2018, au siège de la MGEN à Paris (15). Cette collection regroupe à la fois des artistes ayant déjà exposé et d'autres inconnus du grand public.

Des artistes à part entière

Elle a pu voir le jour grâce à la création du fonds de dotation #ArtSansExclusion, qui résulte de la collaboration entre EgArt - Pour un égal accès à l'art, une association accompagnant les artistes en situation de handicap ou en grande précarité, et ses partenaires (MGEN, Matmut et Inter invest). Leur ambition : mettre en place une structure qui permettrait de défendre ces créateurs, en visant à la fois leur promotion et l'acquisition de leurs œuvres. Mis en place en mars 2017, ce fonds de dotation a permis la constitution d'une collection dès fin 2017. Elle regroupe une quarantaine d'œuvres d'art brut et actuel. Appartiennent à la classification art brut « les artistes qui ne sont pas issus des canaux habituels de formation à l'art comme les Beaux-arts », explique Fabrice Henry, créateur de ce fonds.

La reconnaissance de l'artiste

L'art brut en tant que tel est reconnu, comme le prouve la collection du Musée de Lausanne (Suisse) « mais beaucoup d'artistes dans cette classification sont aujourd'hui en très grande difficulté pour se faire reconnaître », affirme Fabrice Henry. C'est sur cette légitimité et le fait que certains sont exposés en France et à l'international que l'expo Extra-Ordinaire(s) souhaite s'appuyer. « Pour valoriser les artistes, il faut mettre en avant leurs œuvres », poursuit-il. L'accord de la personne qui exerce la tutelle ou la curatelle est important mais il faut surtout que l'artiste donne son aval.

Sensibiliser le public

L'exposition a également un volet pédagogique puisqu'elle a vocation à « faire comprendre qu'une situation de handicap ou de précarité n'est pas un obstacle à la création », ajoute le créateur du fonds. Dans cette perspective, elle pourrait, à l'avenir, s'associer à l'université de Clermont-Ferrand-Auvergne qui lance une réflexion sur la citoyenneté et le handicap. Itinérante, elle devrait également faire étape dans les musées des Sables-d'Olonne et d'art contemporain de la Matmut près de Rouen. Puis à l'étranger. Les organisateurs aimeraient par ailleurs solliciter la commission culturelle du Sénat. Un volet accessibilité́ a été́ développé pour répondre aux besoins de tous les publics : audiodescription mais aussi transcription des textes de présentation en mode Facile à lire et à comprendre (FALC).

EgArt accompagne les artistes

EgArt, créée en 2010 au sein d'un établissement médico-social, permet aux artistes qu'elle soutient d'exposer et vendre leurs œuvres. « C'est la démarche d'art thérapie qui a mené à la prise de conscience qu'au-delà de la thérapie il pouvait y avoir de l'art », conclut Fabrice Henry. Une partie des artistes de l'exposition « Extra-Ordinaire(s) » sont représentés par l'association. Un appel a également été lancé dans le magazine Valeurs mutualistes de la MGEN, qui a permis à de nombreuses familles de se manifester.

Ailleurs et en d'autres temps…

Des initiatives similaires ont vu le jour, comme en 2013 où une exposition d'art brut regroupant 160 artistes issus de structures associatives et médico-sociales était organisée à Paris. Au XIXe siècle déjà, certains psychiatres conservaient les œuvres de leurs patients ; elles sont dévoilées dans le cadre d'une exposition qui se tient jusqu'au 18 mars 2018 au sein de la Maison Victor Hugo Paris (article en lien ci-dessous). Preuve qu'être hors-norme peut être une qualité précieuse...

© Patrice Bouvier/EgArt

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Assan Haidara, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 14-03-2018 par Walter Salens :
www.artmajeur.com/tagfrance
Permettez-moi de vs inviter à aller sur ce site qui montre un sculpteur avec photos et une petite vidéo de 12 min. Comme il se doit, un peu handicapé.. Thanks. J'espère trouver le temps de visiter cet expo

Le 15-03-2018 par Walter Salens :
A bien lire les 10 p du dossier de presse, je constate qu'après l'inauguration ce jour, cette expo devient baladeuse. Pas vu une date sur la durée de l'expo, lunettes sur le nez. Am I wrong?

Le 26-03-2018 par Alalla :
Bonjour jusqu'a quand a Paris ?

Le 30-03-2018 par Association EgArt www.egart.fr :
Le 15 mars était une soirée de lancement de la collection Extra-Ordinaire(s). La programmation de l'itinérance est en cours. Plus sur le site de l'association EgArt, www.egart.fr


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr