Travailleurs handicapés en lutte contre le gaspillage !

Résumé : Le Pain perdu, projet de l'Unapei et de la Banque alimentaire, permet à des travailleurs handicapés de lutter contre le gaspillage alimentaire en récoltant les invendus des boulangeries pour les recycler.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Développer une activité en faveur de l'environnement ET du handicap, c'est ce que propose Le Pain perdu, nouveau projet issu d'un partenariat entre l'Unapei (Union nationale des associations de parents d'enfants inadaptés)  et la Fédération des banques alimentaires, inauguré le 21 octobre 2016 dans un premier atelier à Vannes, dans le Morbihan.
Le principe est simple : les bénévoles de la Banque alimentaire récoltent les invendus des boulangeries, grandes surfaces ou encore collectivités locales qui sont ensuite recyclés en farine pour l'alimentation animale, par des travailleurs en situation de handicap. Le premier atelier a vu le jour en septembre 2016 ; il souhaite aujourd'hui s'étendre sur tout le pays.

Entièrement issu de l'économie circulaire et locale, le projet est né du constat que 87 500 tonnes de pain et viennoiseries sont jetées en France chaque année (!). À Vannes, l'atelier permettra de créer 10 postes pour des personnes handicapées. Toutes les étapes de transformation sont spécialement adaptées à ces travailleurs.

© neftali/Fotolia

Réagissez à cet article !  

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr