Habitat partagé en cas de handicap : la bonne option ?

Résumé : 1ères Journées de l'Habitat partagé et accompagné viennent de s'achever. Elles constatent une "forte demande pour fédérer les porteurs de projets" autour de cette solution alternative à l'institution. Un concept, humain, à plébisciter ?

Par , le 

Réagissez à cet article !

Trois jours pour inventer et construire le vivre ensemble… 170 professionnels, porteurs de projets, acteurs publics, proches aidants et étudiants ont participé aux 1ères Journées de l'Habitat partagé et accompagné qui se déroulaient au Conseil de l'Europe à Strasbourg les 13, 14 et 15 décembre. « Ces journées, conclut Jean Ruch, président de l'AFTC Alsace, ont permis de réaliser à quel point ce modèle d'habitat partagé gagne la faveur de personnes souhaitant une solution humaine entre le maintien à domicile et le placement en institution. Nous avons croisé des dizaines de porteurs de projets, venus de toute la France et aussi de Belgique, d'Allemagne, d'Italie et de Suisse, avides de réponses aux nombreuses questions que soulève la création d'un tel habitat pour personnes dépendantes liées à l'âge ou au handicap. »

Des solutions concrètes

Les enjeux éthiques et politiques de la vulnérabilité étaient au cœur des discussions, renchéris par le bouleversant témoignage de Blandine Prévost de l'association Ama Diem. Atteinte d'Alzheimer, cette jeune femme revendique le droit à la liberté et au respect, à celui d'être reconnue dans sa nature de femme et d'épouse et non réduite à un objet de soins enfermé dans une relation aidant-aidée. La présentation d'initiatives françaises et étrangères ont aussi illustré de façon concrète la mise en place et le fonctionnement d'habitats partagés et accompagnés, comme un dispositif de logements pour personnes cérébrolésées ou pour jeunes atteints d'Alzheimer.

Vers une 2e édition en 2017

Les participants se sont répartis dans des ateliers conçus comme des temps d'échanges pour approfondir certains aspects de l'habitat partagé tels les financements et modèles juridiques, les compétences spécifiques pour les auxiliaires du quotidien, les formes adaptées de ce concept prometteur... Face au succès rencontré, une deuxième édition est envisagée qui permettra la création d'un réseau coopératif de l'habitat partagé et accompagné. Une dizaine de structures s'attellent dès aujourd'hui à imaginer ces JHAPA 2017.

© Dessin de synthèse par le Collectif Facilitation Graphique Grand Sud

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut