Handicap sensoriel : comment vivre sa sexualité ?

Résumé : Comment les personnes avec un handicap visuel ou auditif vivent-elles leur sexualité ? Quelle est leur perception du désir et de l'amour ? Sur France 5, 2 émissions, diffusées les 27 février et 6 mars 2017, lèvent le voile sur ces questions.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Nouveau sur handicap.fr en 2017. Chaque mois, votre media en ligne vous propose un vaste dossier thématique. En février, mois de la Saint Valentin, c'est l'amour et la vie affective et sexuelle qui sont à l'honneur (les autres articles de cette série en lien ci-dessous).


« Dans l'imaginaire collectif, le désir et la vue sont intimement liés ». C'est sur cette phrase que s'ouvre L'amour dans le noir, issu de la série de documentaires À vous de voir, sur France 5. Ce film de 25 minutes, diffusé le 6 mars 2017 à 8h25 et le 11 mars à 23h45, recueille des témoignages de personnes aveugles et malvoyantes, célibataires ou en couple.

Amour et désir malgré la cécité

Se dévorer des yeux, s'embrasser du regard, s'aimer au premier coup d'œil… Le désir et la vue semblent très souvent liés. Mais, pour beaucoup, la cécité n'altère en rienl'éveil de la sensualité, puisque l'ouïe compte pour beaucoup et que, pour d'autres, la « voix est un support érotique très fort ». « La cécité m'a rendue beaucoup plus sensuelle », explique même une des personnes interviewées dans ce documentaire, qui vit une histoire d'amour avec un homme aveugle de 20 ans de moins qu'elle. Comment le désir naît-il en l'absence de regard ? Parfum, voix, toucher, odeur, érotisme des mots, un « regard qui ne passe pas par les yeux »… Tous racontent ce qui peut les émouvoir et les éveiller, parfois « malgré eux ».


Plus d'accessibilité à l'éducation sexuelle

Toujours sur France 5, le programme L'œil et la main diffusera, le 27 février et le 4 mars, le documentaire Ceci est mon choix, sur l'éducation sexuelle des personnes sourdes. Pour certaines, particulièrement à l'adolescence, la communication s'avère compliquée avec la famille. C'est pourquoi les établissements destinés à les informer doivent se rendre accessibles ; ils sont mis en lumière dans ce documentaire de 26 minutes. « Les jeunes femmes sourdes ne connaissent pas toujours leurs droits ou ont besoin d'informations complémentaires, explique la présidente de l'association Femmes sourdes, citoyennes et solidaires, basée à Paris. D'autres n'ont pas connaissance des aspects juridiques et législatifs relatifs à l'avortement ou à la contraception. »

Des pros dans les établissements

Comment les mineures en situation de handicap peuvent-elles savoir que l'avortement est gratuit et anonyme ? Quels choix de contraception s'offrent à elles ? Pour répondre à ces questions, le planning familial constitue une structure privilégiée, notamment pour celles qui, soucieuses de garder l'anonymat, estiment que « le monde sourd est très petit » et qui ne veulent pas en parler à leur entourage. Pour une meilleure prévention et sensibilisation, des interventions de professionnels de santé peuvent avoir lieu directement au sein d'associations ou d'instituts de jeunes sourds.

L'avortement, toujours tabou

Des femmes sourdes et malentendantes témoignent de la culpabilisation et des jugements auxquels elles peuvent été confrontées en cas d'avortement. Recueillant des témoignages livrés par des femmes de tout âge, Ceci est mon choix pointe également du doigt l'application parfois douteuse et approximative de la loi Veil de 1975. Et prouve qu'en matière d'accessibilité et d'éducation sexuelle, il reste encore beaucoup à faire…


© France 5 / L'œil et la main

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr