Parkinson, maladie handicapante qui touche aussi les jeunes

Résumé : La maladie de Parkinson fait l'objet d'une journée mondiale le 11 avril 2017. Généralement associée au vieillissement, cette pathologie concerne pourtant certains jeunes adultes, parfois même dès l'âge de 30 ans. Explications.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Ancien photographe de mode à Paris, Enzo Minardi est atteint de la maladie de Parkinson depuis l'âge de 32 ans. La maladie l'a conduit à arrêter son activité professionnelle et à changer de mode de vie. « Les tremblements pendant les séances photo devenaient trop gênants, les gens commençaient à se demander ce que j'avais, explique-t-il dans un reportage réalisé par France 3. L'important,  c'est de pouvoir calmer ces tremblements. »

Un spectacle pour sensibiliser

Aujourd'hui âgé de 44 ans, Enzo vit en Charente-Maritime et se consacre, entre autres, à la musique, une de ses passions. Auteur et interprète, il est à l'origine d'un récital de chansons qu'il a baptisé Parkingsongs, afin de sensibiliser aux enjeux liés à la maladie, et qui a abouti à un spectacle musical. La prochaine représentation aura lieu le 29 avril 2017 au Palais des Congrès de Royan (17).

Perte progressive de neurones

Enzo n'est pas un cas isolé. En France, l'âge moyen au diagnostic est de 58 ans, et la maladie touche entre 150 000 et 200 000 personnes. Chaque année, 25 000 nouveaux cas sont diagnostiqués, dont 1 personne sur 20 âgée de moins de 60 ans. Dans l'imaginaire collectif, la maladie de Parkinson est pourtant uniquement associée à la vieillesse.
Cette affection neurodégénérative se caractérise plus précisément par la perte progressive des neurones produisant de la dopamine, un neurotransmetteur nécessaire au contrôle du mouvement. Cette perte entraîne des mouvements plus lents, des membres qui se raidissent, des tremblements ainsi que des symptômes psychiques (dépression, anxiété, démotivation) émotionnels et cognitifs (perte de mémoire...).

Des « cafés jeunes Parkinson »

Le 11 avril, la journée dédiée à la maladie fait l'objet d'une mobilisation nationale. L'association France Parkinson lance une campagne de sensibilisation et instaure des « Cafés jeunes Parkinson », espaces dédiés aux malades de moins de 60 ans qui exercent une activité professionnelle. Organisés en partenariat avec le groupe de protection sociale Humanis, ces temps de rencontre se tiennent dans un lieu convivial (restaurant, café…) pour « faciliter les échanges et l'écoute en toute confidentialité ».
Ils sont aujourd'hui présents à Toulouse, Fontainebleau, Paris, Bordeaux et Lyon, Versailles, Montpellier et Caen, mais pourraient investir de nouvelles villes dans les années à venir. Humanis a pour ambition de soutenir le développement de 20 Cafés Parkinson d'ici juin 2018. Par ailleurs, des journées dédiées à la maladie ont lieu partout en France. Les prochaines se tiendront le 22 avril 2017 à Aix-en-Provence et à Lyon.

© France Parkinson

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches