Objectif mobilité : encourager l'autonomie des jeunes handi

Résumé : Comment encourager les déplacements des jeunes avec une déficience mentale ? Réponse avec Objectif mobilité, le 1er outil pédagogique interactif proposé par la Sécurité routière. Destiné aux équipes éducatives, il est téléchargeable gratuite

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

A la veille du Réveillon du jour de l'an, les messages de prévention routière redoublent. Mais les usagers concernés par la sécurité dans les déplacements ne sont pas forcément tous conducteurs, loin de là. Piétons, cyclistes, certains ont, eux aussi, besoin d'être accompagnés pour déjouer les dangers de la route et des transports. C'est notamment le cas des enfants accueillis en instituts médico-éducatifs, Sessad ou Clis ? Comment favoriser leur autonomie et leur apprendre à se déplacer, seul, à pied, à vélo, en voiture et en bus, condition sine qua non pour accéder pleinement à une vie sociale puis professionnelle.

Une première en France

Pour répondre à cet enjeu, l'association Prévention Routière, en partenariat avec la Fondation PSA Peugeot Citroën, a développé Objectif Mobilité, le premier outil pédagogique interactif dédié aux équipes éducatives qui encadrent des enfants et des adolescents handicapés mentaux. Pour cela, il s'appuie sur quatre exigences : un rythme et une progression pédagogique adaptés, la possibilité de réinvestir des activités proposées en ateliers dans la "vraie vie", un univers graphique et des personnages non infantilisants et, enfin, des textes et visuels adaptés à la compréhension de ce public. Objectif Mobilité est donc un outil ludique, efficace, moderne.

Comment ça marche ?

Pour chacun des quatre principaux types de déplacement, trois activités distinctes et complémentaires sont proposées : des jeux interactifs, des ateliers en extérieur (en milieu protégé ou dans la rue) et un journal de bord. Objectif Mobilité propose 10 jeux éducatifs multimédia portant sur différents scénarios de déplacements. Les jeux sont réalisés par l'élève (seul ou en binôme) ; ils permettent d'appliquer et de mémoriser les notions abordées dans le module d'apprentissage. Au nombre de 17, les ateliers sont prévus pour être réalisés en milieu réel ou protégé, permettant de concrétiser les notions abordées au cours des jeux. Lors de ces ateliers, les élèves sont invités à prendre des photos qui seront utilisées dans le journal de bord permettant ainsi de faire le lien entre des situations fictives et réelles.

A qui s'adresser ?

Les équipes éducatives peuvent s'adresser aux intervenants de l'association Prévention Routière pour l'animation de ces séances d'éducation routière. Les coordonnées des comités départementaux de l'association sont disponibles sur www.preventionroutiere.asso.fr. L'association Prévention Routière s'est donné pour mission de réduire le nombre et la gravité des accidents de la circulation routière. L'éducation routière constitue l'un de ses domaines d'activité prioritaires. Ses bénévoles interviennent sur tout le territoire, de la maternelle au lycée, egalement auprès des jeunes en situation de handicap. Tous les deux ans, elle organise le concours des Clés de l'Education Routière qui récompense les meilleurs projets des enseignants et éducateurs notamment dans les IME et établissements spécialisés (plus d'informations sur le site en lien ci-dessous). Le guide Objectif mobilité est téléchargeable gratuitement dans la rubrique « enseignants » du site internet de l'association (en lien ci-dessous).

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 30-12-2015 par Peter Wagstaff :
Très bonne initiative.La France est en retard par rapport à d'autres pays dans le domaine de la formation à la mobilité pour les personnes jeunes ou âgées avec des problèmes cognitifs. Il suffit de chercher "Travel training" sur l'internet pour se rendre compte des programmes mises en place depuis longtemps en Europe, les Etats Unis et ailleurs.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr