Élections : les engagements des candidats sur le handicap

Résumé : Accessibilité, hausse des aides financières, scolarisation, citoyenneté, prise en charge de l'autisme... Le 4 avril 2017, les candidats à l'Élysée annoncent leurs principaux engagements en faveur des personnes en situation de handicap. À consulter

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Accessibilité

Le candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, fixe l'objectif du « zéro obstacle » en donnant notamment le pouvoir aux préfets de se substituer aux maires pour imposer les travaux et fermer les bâtiments privés ne respectant pas la loi de 2005, qui prévoyait que les lieux et transports publics devaient être accessibles aux personnes handicapées avant le 1er janvier 2015. Cette échéance n'ayant pas été respectée, de nouveaux délais ont été instaurés. François Fillon, candidat de la droite et du centre, veut garantir la mise en œuvre effective de l'accessibilité dans les espaces publics et faciliter l'accès aux transports en commun.

Aides financières

Presque tous les candidats proposent d'augmenter l'Allocation adulte handicapé (AAH), de 810 euros de base, mais les montants divergent : Emmanuel Macron (En marche!) veut l'augmenter de 100 euros, Benoît Hamon (PS) parle de 10%, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) de 200 euros, et Jean-Luc Mélenchon promet de la mettre au niveau du smic pour les personnes en incapacité totale de travailler.

Scolarisation

Emmanuel Macron propose de donner accès à un auxiliaire de vie scolaire (AVS) à tous les enfants qui en ont besoin, leur garantissant un « salaire décent ». Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon promettent de titulariser ces personnels d'accompagnement des élèves en situation de handicap (AESH) et d'en recruter davantage. M. Hamon propose par ailleurs de diminuer les effectifs en classe en fonction du nombre d'enfants en situation de handicap accueillis. François Fillon dit vouloir, quant à lui, améliorer l'accueil des enfants en situation de handicap « de la crèche à l'enseignement supérieur », notamment par la formation initiale et continue de tous les professionnels concernés.

Citoyenneté / Droits

Benoît Hamon propose de créer un ministère à part entière. Il s'engage à faire sous-titrer et interpréter en langue des signes toutes ses « interventions en tant que président » et d'étendre cette accessibilité à tous les médias d'information en temps de crise (attentat, catastrophe naturelle). Marine Le Pen, la candidate du Front national, dit vouloir mettre en place d'avantage de moyens aux Maisons départementales des personnes handicapés (MDPH), lieux d'accompagnement et d'orientation. Benoît Hamon propose de leur donner 40 millions d'euros. Mme Le Pen souhaite par ailleurs lancer un « audit complet sur les structures d'accueil et de prise en charge des enfants afin de mettre un terme aux dérives constatées au sein de certaines d'entre elles », et Nicolas Dupont-Aignan augmenter le nombre de contrôles inopinés des Agences régionales de santé (ARS) dans les structures. François Fillon veut quant à lui créer un statut légal et fiscal pour les aidants familiaux.

Emploi

François Fillon veut permettre à tous les demandeurs d'emploi en situation de handicap, dont le taux de chômage est deux fois supérieur à la moyenne nationale, d'accéder à une formation « adaptée et en adéquation avec les besoins du territoire ».

Autisme

Marine Le Pen veut « développer une prise en charge digne », François Fillon imposer les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) en matière de prise en charge à l'ensemble des établissements qui accueillent des personnes atteintes d'un trouble du spectre autistique (TSA), et Benoît Hamon engager 180 millions d'euros sur 2017-2021 pour le « rattraper le retard en places d'accueil » et éviter les « exils » en Belgique.

©  ParisPhoto/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 04-04-2017 par STOP discours :
La gauche et l'extrême gauche n'a jamais rien fait pour les personnes handicapées

Le 05-04-2017 par Walter Salens :
A Stop discours: sous Mr.Chirac ou Sarkozy, aussi les choses ont évolué à petits pas. Le combat reste nécessaire par un travail militant, avec ou sans les assoc. Ou alors, vs êtes mal informés sur les petites ou grandes avancées malgré tout.

Le 06-04-2017 par GKCLOTO :
A quand l'exécution de ces belles paroles ?

Le 06-04-2017 par Eric :
Tous les gouvernements successifs avaient la possibilité de valoriser les conditions de vie de nos handicapés mais Rien de significatif à ce jour

Le 06-04-2017 par Marjy :
A quand l'application de toutes ces belles paroles??
De gauche comme de droite nous savons toutes et tous que ces propositions seront enterrées dès l'élection passée!! Alors ne nous y trompons pas ces beaux discours tomberont dans les oubliettes aussi vite qu'ils ont été traités par les médias et les candidats eux-même (a noter que seul M. Macron a parlé - ou devrais-je dire évoqué - le problème des personnes en situation de handicap le jour du grand débat historique!! Quant a M. Mélenchon avec quoi va-t-il financer l'AAH a hauteur du SMIC??) Tout ça me dégoute de la politique et ne me donne pas envie du tout d'aller voter le 23 avril prochain!!

Le 06-04-2017 par Strato :
Je vous invite à consulter le programme de Jean Lassalle. Il propose l'apa quelque soit le revenu du conjoint et sa revalorisation. L'obligation pour les écoles de scolariser les élèves handicapés avec des formations aux enseignants qui les accueillent entre autres nombreuses propositions qui m'ont semblé de bon sens. C'est aussi une personne très à l'écoute et proche des gens. Je m'étonne que rien sur ses propositions n'apparaît dans vos articles.

Le 07-04-2017 par alexcala :
Oui,de belles paroles en effet mais qui resteront des paroles en l'air comme la loi de 2005. D'ailleurs concernant cette loi et le pouvoir qui serait donner au Préfet pour faire fermer des établissements privés, pourquoi ne pas l'élargir aux public ce qui là mettrait un bordel sans nom car comme chacun le sait l'Etat se doit de montrer l'exemple !? L'idée de contrôle inopiné dans les différentes structures(MDPH-ARS...etc) me paraît très utile voir même évident car les abus sont légions et bien souvent les membres de ces instituts trop souvent irrespectueux et ne parlons pas des délais qui dépassent de très loin ceux imposés. Pour ma part cela fait 10 ans que je suis à + de 80% et je n'ai jamais vu aucun membre de quoi que ce soit...est ce normal ? Beaucoup de gâchis mais aussi de profit sur le dos des handicapés sans compter sur Neuville et Touraine qui préfèrent les ors de la République délaissant bien volontiers la quantité négligeable que nous sommes...hélas!

Le 07-04-2017 par bouchats :
Je suis Maman d'une fille de 29 ans,les AVS de son temps il n'y en avait pas,malentendante de naissance et vivant avec une cophose et une prothèse auditive ,comme elle ne signait pas il n'y avait aucune structure et là elle se retrouve sans niveau scolaire de base,MDPH oui lui verse AAH ,mais ce que je souhaite c'est quand enfin on mette en place des strutures adultes pour les milliers comme ma fille sans niveau scolaire et donc pas de formation ,elle est laissé de côté et je ne suis pas éternelle,j'avoue que cela me choque augmenter AAH ,soit, mais il faut absolument des centres où on peut remettre la scolarité à niveau et ensuite une formation professionnelle,car ^se sentir assistée n'est pas valorisant.

Le 07-04-2017 par bouchats :
'est la même chose aucun politique ne parle du fait que si un handicapé comme ma fille est reconnue à 79% et non à 80% et bien cela ferme beaucoup de portes,pourquoi cela personne n'en parle?

Le 12-04-2017 par Tolle :
C'est bien joli toute ces propositions, mais cela ne résous pas le chômage des personnes handicapées ayant un problème de productivité. Je suis reconnue handicapée et proposée un projet d'accompagnement des personnes vers l'emploi dans de nouveaux métiers dans le développement durable. Il ne m'ont pas encore répondu comme le journal de télévision BFMTV; alors que cela ouvrirait pas mal de perceptives d'emploi pour tous le monde.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches