Hamon face à Valls : quelle est leur politique handicap ?

Résumé : Retrouvez l'interview des représentantes de Manuel Valls et Benoit Hamon sur la radio Vivre FM. Le 26 janvier 2017, elles répondent à deux journalistes, dont l'une de handicap.fr. Quelle place pour le handicap dans leur programme ?

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le face à face Hamon-Valls a eu lieu le 25 janvier 2017 au soir. Au lendemain de ce débat télévisé de l'entre-deux-tours, les représentantes des deux finalistes de la primaire de la gauche sont venues débattre des questions de handicap sur les ondes de Vivre FM, de 8h10 à 8h40.

Oublié de la campagne

Ségolène Neuville, secrétaire d'État en charge du handicap, intervient au nom de Manuel Valls tandis que Hella Kribi Romdhane, conseillère régionale Île-de-France, est l'une des six porte-parole de Benoit Hamon. Trente minutes sur 93.9 en Île-de-France. Un live auquel est associé handicap.fr à l'invitation de la rédaction de cette radio ; deux journalistes spécialistes du handicap, Emmanuelle Dal'Secco (handicap.fr) et Vincent Lochmann (Vivre FM), ont ainsi pu questionner les invitées d'une voix concordante, regrettant l'absence de prises de parole sur le handicap dans cette campagne et le manque de mobilisation des candidats (article en lien ci-dessous).

Quoi de neuf ?

Divers sujets ont été évoqués : tout d'abord le revenu universel cher à Benoit Hamon mais aussi l'AAH, l'école, l'emploi, la prime d'activité. Ou encore le statut des lanceurs d'alerte qui, parfois, sont amenés à dénoncer les actes de maltraitance dans les établissements médico-sociaux. Quelques nouveautés aussi comme la mise en place de « brigades anti discrimination » dans les entreprises. Qu'attendre des deux candidats en lice en matière de handicap ? Quoi de neuf dans ce domaine ? Réponses (ou pas!) en réécoutant le podcast en ligne sur le site de Vivre FM (en lien ci-dessous).

© Vivre FM + France TV

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-01-2017 par Association Handi4gnez-Vous ! et Comité de Soutien à CélineB :
Les dysfonctionnements ne sont pas limitées que dans le champ de l'autisme.D'autres ont été remontées, Mme Neuville ne peut l'ignorer, puisque elle a été saisi à maintes reprises.Pourquoi alors un tel "trou de mémoire". D'autres part tout comme la représentante de Mr Hamon quand vous parlez de lanceurs dalertes et d'arsenal juridique quel méconnaissance du dossier. La Loi Sapin2 a sortit du dispositif l'alerte santé.Pour autant des textes juridiques existent mais dans les faits jamais appliqués
Les contrôles car le problème n'est pas le lanceur d'alerte mais bien l'alerte en elle même.Quand Mme Neuville représente de Mr Valls, tout autant saisi de certains dossiers parle d'arsenal juridique concernant les lanceurs dalerte, comment alors peut elle justifier le fait que certains sont traités comme des criminels pour avoir oser briser l'omerta ?
La citoyenneté pleine et entière est la même de droit pour tous et n'est donc pas une variable ajustable au profit d'intérêts financiers

Le 26-01-2017 par Lasfar :
Je suis en fauteuil roulant dialysé j'habite au 9 étage pas d'ascenseur elle fonctionne 1 fois sur 10 , je loupe mes sérance de dialyse et toute les personne que j'ai côtacté sans fiche j'ai même contacte Mr Hamon rien merci de voir car pour moi ces très urgent pour ma vie et mon appartement n'est pas adapte

Le 28-01-2017 par memee :
je pense simplement qu'il sont loin des réalités que vivent les personnes handicapées. de gauche comme de droite demandons leur de vivre avec 800 euros? mettre au gouvernement une personne qui connait les problèmes des ESAT et E.A

Le 30-01-2017 par quinqua75 :
Maintenant qu'au 30 janvier se précise les mouvances politiques qui nous gouverneront plus tard...Il serait temps aux associations et autres organisations censées nous"protéger et accompagner" de se bouger le fondement pour défendre nos aspirations de santé, de circulation et de travail non? Nous somme plus de 9 millions il me semble et nous naurions aucun impact sur les décideurs politiques?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches