Expérience : une minute avec les yeux d'un enfant autiste

Résumé : Une minute dans la peau d'un enfant autiste confronté aux agressions extérieures. Trop de sollicitations le poussent à la panique mais ce n'est pas un "vilain garçon" pour autant. Cette expérience insolite est lancée par une association anglaise

Par , le 

Réagissez à cet article !

« Résisterez-vous jusqu'au bout ? », c'est la question que pose un court-métrage qui propose de se glisser dans la peau d'un enfant autiste en visite dans un centre commercial avec sa maman. Juste une minute… Une avalanche de sons exacerbés, de mouvements et de couleurs qui percutent tous ses sens. Les éléments se déchaînent et le poussent à la panique.

« Ma tête va exploser »

On doit cette initiative à l'association anglaise National autistic society qui cherche ainsi à sensibiliser le grand public sur ce trouble qui touche en moyenne une personne sur 100 dans le monde. Et de nous convaincre que ceux qui en sont affectés perçoivent le monde autrement. « Pour les personnes autistes comme moi, le monde peut être un endroit terrifiant, explique le jeune garçon. Parfois les sons me donnent l'impression que ma tête va exploser. Les vêtements me brûlent la peau. Et quand de petites choses changent, j'ai l'impression que mon monde s'écroule ». L'association souhaite ainsi permettre à l'entourage de déchiffrer les réactions des personnes touchées par ce trouble afin d'adopter le comportement adéquat. Son slogan : « Comprenez l'autisme, la personne et sachez quoi faire ! »

Une autre campagne en France

Cette campagne choc est lancée le 2 avril 2016 à l'occasion de la Journée mondiale de l'autisme. A la même date, en France, le Gouvernement choisit une autre option, moins « spectaculaire », moins explicite, peut-être même moins « caricaturale » avec le film « Dis-moi Elliot » (article en lien ci-dessous). Deux variantes pour un même objectif : changer les perceptions, souvent fondées sur des clichés, sur les personnes autistes. C'est ce que laisse entendre le protagoniste du film britannique : « Parfois, je reçois trop d'informations. Je ne suis pas un vilain garçon. Je suis autiste. »

© Capture d'écran film National autistic society

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches