Handicap : chute de la confiance envers les politiques

Résumé : Seulement 8% des personnes concernées par le handicap ont confiance dans la classe politique pour une meilleure prise en compte de leurs difficultés, une chute de 28 points en 10 ans selon un sondage de l'APF.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Dans la perspective des élections présidentielle et législative, 4 850 personnes concernées par le handicap (3 596 en situation de handicap et 1 254 proches) ont été interrogées en ligne, du 6 au 28 février. Selon cette étude Ifop "Elections 2017 et handicap" pour l'Association des paralysés de France (APF), consultée le 14 mars 2017 par l'AFP, seulement 8% ont dit avoir confiance dans la classe politique pour que les difficultés des personnes handicapées soient mieux prises en compte par la société, comparé à 36% en 2007. Et 94% des personnes interrogées estiment que le handicap n'occupe pas une place suffisamment importante dans la campagne.

Les mesures prioritaires

Les mesures citées en priorité pour améliorer les conditions de vie des personnes handicapées sont une meilleure prise en charge financière des aides humaines et matérielles (58%), la création d'un revenu individuel d'existence (48%) et le développement de l'accessibilité des bâtiments, transports ou logements (39%). En 10 ans, 52% estiment que l'accès aux contenus numériques, notamment internet, s'est plutôt amélioré. En revanche, une proportion importante considère que la situation s'est détériorée en ce qui concerne leur niveau de vie (65%), l'accès à l'emploi (52%) et l'accès aux soins (42%). Concernant l'accès aux transports et aux lieux publics, 39% pensent que la situation est restée stable. 79% des personnes en situation de handicap disent s'en sortir difficilement, ou très difficilement, avec les ressources de leur foyer.

40 propositions

À l'occasion de cette consultation, l'APF a rendu publiques 40 propositions, autour de cinq axes : la création d'un "risque autonomie" pour financer l'intégralité des dépenses liées aux aides à l'autonomie, un revenu individuel d'existence pour les personnes ne pouvant pas travailler en raison de leur handicap, une meilleure accessibilité des bâtiments et transports, des mesures pour l'emploi et pour la scolarité.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-03-2017 par Thierry17 :
Seulement 8 % font confiance aux politiques. Comment peux-t-il en être autrement? La loi concernant l'accessibilité date de 2005. Celle-ci accordait généreusement 10 années pour la réaliser. Une nouveau texte honteux accorde encore plus de délai. Aune sanction n'est prise à ce jour. Le politique se moque de nous. M. Fillon veut assouplir les règles liées aux PMR dans la construction neuve. Comme si on avait besoin de cela. Et j'en passe...
Je suis en colère.

Le 16-03-2017 par small :
mon dieu qu'il est difficile d'être handicapé de nos jours, plus on avance dans les années plus on régresse, je galère pour trouver un emploi vu que personne ne m'aide et j'ai même l'impression qu'il faut être handicapé en bonne santé voir surdiplômé pour trouver un job donc que faire et vers qui se tourner franchement je ne sais plus je me sens perdu et nos politiques sont insensibles aux handicapes que va faire macron le futur président ben rien il va avantager les patrons.

Le 16-03-2017 par MARIE2 :
moi aussi, je suis en colère...
en colère parce qu'on n'aide pas suffisamment les entreprises à se mettre en conformité, parce qu'on oblige les pers handicapées à mendier pour tout : transport, revenus, accès, emplois, études, culture, écoute, aides,
citoyenneté, ...
Chaque déficience oblige à quémander. C'est cela qui n'est pas "normal".
on a réussi à pallier la plupart des problèmes de la vie courante des "personnes normales" mais les personnes handicapées attendront ...Et non, cela ne va pas coûter cher aux contribuables car les PH ont un rôle aussi à jouer.

Le 16-03-2017 par MARIE2 :
les hommes ont inventé des machines ultra performantes
au service de l'Economie.Ce qu'on ne critique pas. Mais
en revanche, il n'est pas anormal que les personnes handicapées puissent profiter également du progrès à leur service. Et pour cela, il leur faut des moyens humains et matériels, il faut des budgets, des bienveillances en matière d'emploi et d'études, des accès possibles partout,
etc. Et cela n'a pas l'air d'en prendre le chemin.

Le 18-03-2017 par STOP aux moqueries :
Vous êtes en colères vous votez pour des personnes qui se moquent de vous depuis des années On pense à vous à quelques semaines des élections présidentielles On pense à vous c'est un bien grand mot on se moque de vous quelques propositions et puis oups ils vont voter pour nous !!!
Ce sont des moutons ça fait 40 ans quon se moque deux ils ne disent rien 5 ans de plus
Monsieur Hollande c'est surtout bien moquer de vous
-en 2014 quand monsieur Macron alors ministre a en pratiquement détruit la loi sur l'obligation d'embauche des travailleurs handicapés
-en reculant la loi sur laccessibilité de 2015 à 2025
Il est vraiment temps de leur montrer que vous existez en 2017 !!!

Le 20-03-2017 par zezette epouse x :
Il faut avancer. ...ne compter que sur soi ! Si vous avez des compétences, postulez "normalement " sans mentionner votre handicap. ..et si vous êtes retenu pour un entretien, et si vous êtes convaincu que vous reussirez, vous arriverez à convaincre la personne en face. ...arrêtez avec l'assistanat. .. prouvez que vous avez les mêmes compétences qu'une personne "valide" . Je sais de quoi je parle. ..c'est ce que j'ai fait tout au long de ma carrière professionnelle. .. vous avez quelque chose en plus et non pas en moins. ...!
Il faut voir le verre à moitié plein et non pas à moitié plein. ..
croyez moi j'aurai pu rester chez moi avec l'Aah et bien non ! J'ai fait des études et ensuite un métier voire des métiers. ...
allez haut les coeurs. ...vous obtiendrez votre place comme les autres êtres humains avec vos compétences et votre volonté et votre force. ...!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr