Portique sur les quais, une file pour voyageurs handicapés ?

Résumé : Après les attentats, Ségolène Royal teste les portiques de contrôle à l'embarquement des trains Thalys et veut les déployer partout malgré les critiques. La ministre a promis qu'une file spécifique serait réservée aux voyageurs handicapés.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Par Adrien De Calan

Les portiques de sécurité sur les lignes Thalys seront opérationnels le 20 décembre 2015 à Paris et à Lille, sur les lignes Thalys qui desservent notamment la Belgique et les Pays-Bas a confirmé Ségolène Royal, qui avait décidé cette mesure après les attentats de Paris et veut l'étendre aux TGV et aux TER, malgré l'opposition de la principale fédération d'usagers.

Arriver 20 minutes avant le départ

La ministre de tutelle des transports a testé le 17 décembre les portiques et les scanners à rayons X à la gare du Nord. Elle a assuré que leur fonctionnement ne ralentirait pas trop les voyageurs et qu'il suffirait d'arriver « 20 minutes avant le départ du train », comme par le passé ou également dans certaines gares européennes comme celle de Barcelone pour les trajets France-Espagne. Ségolène Royal considère également que « si le dispositif est fluide et fonctionne bien », il peut être étendu à tous les trains en France. « Il n'y a pas de raisons qu'on ne sécurise que le Thalys, tous les TGV, les trains nationaux » sont concernés, et même « les TER où les régions peuvent parfaitement les installer », a-t-elle assuré devant plusieurs médias dont l'AFP.

Des files pour les voyageurs handicapés

La Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) juge la méthode « irréaliste » car elle « ralentirait la circulation et l'embarquement des voyageurs ».  D'autant que « les files d'attente avant filtrage seraient très exposées à d'éventuelles actions terroristes » et le filtrage « ne permettrait pas l'accompagnement des personnes âgées, handicapées, chargées de bagages ou voyageant avec des enfants en bas âge », a-t-elle prévenu. Ségolène Royal a promis que des files seraient réservées aux personnes en situation de handicap notamment. Pour l'instant, pour le Thalys, seuls les quais français sont équipés, mais la ministre considère que ses homologues belges, hollandais ou allemands « doivent s'y mettre ».

© Emmanuelle Dal'Secco / Photo d'illustration générale

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches