La prématurité, principale cause du handicap chez l'enfant (rapport)

8 juillet 2004 • Par

Thèmes :

PARIS, 7 juil (AFP) - L'augmentation régulière de la prématurité depuis la fin des années 1980 est la cause principale du handicap de l'enfant, selon un rapport parlementaire rendu public mercredi au Sénat. "Les progrès réalisés dans le dépistage et la prise en charge de la souffrance foetale n'ont pas modifié le taux de prévalence des déficiences graves en France (..)", a souligné au cours d'une conférence de presse le sénateur Francis Giraud (UMP, Bouches-du-Rhône), auteur de ce rapport pour l'Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé (OPEPS). "En France, sur environ 750.000 naissances annuelles, le taux de prématurité était de 5,9% en 1995, puis de 6,8% en 1998. Une tendance comparable est observée pour la grande prématurité, qui concerne aujourd'hui 1,3 à 1,5% des naissances", a-t-il fait valoir. Le rapport retient également comme élément d'explication de la prévalence des handicaps "la baisse continue de la mortalité néonatale": "Les progrès de la prise en charge prénatale ont permis de faire diminuer très fortement la mortalité à tous les âges gestationnels, mais avec comme possible conséquence la survie d'enfants atteints de déficiences ou susceptibles de l'être." Outre la prématurité, M. Giraud a pointé les techniques de procréation assistée, "l'élévation de l'âge de la mère" qui "se traduit par une augmentation du nombre de naissances d'enfants malformés", et les "pratiques addictives" (alcool et tabac notamment) qui constituent des "facteurs aggravants des lésions cérébrales acquises en période périnatale". Le rapport préconise une meilleure prévention des risques d'accouchement prématuré, un développement des techniques de dépistage anténatal des malformations congénitales, et un dépistage systématique des déficiences d'origine périnatales dans les groupes à risque. jmt/cgd/bb [BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.