Nouvelle MaPrimeAdapt' en 2024 : et en cas de handicap ?

L'aide publique "MaPrimeAdapt'" pour adapter les logements au vieillissement verra le jour le 1er janvier 2024. Alors qu'elle est centrée sur nos concitoyens âgés de 70 ans et plus, des "pistes" pourraient permettre son ouverture en cas de handicap.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article
Illustration article

"A partir du 1er janvier 2024, nous allons mettre en place une nouvelle aide unique, MaPrimeAdapt', déployée par l'Anah (Agence nationale de l'habitat, NDLR) en lieu et place des aides actuelles", a déclaré Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement, lors d'un colloque consacré à l'économie des seniors à Paris le 11 octobre 2022. MaPrimeAdapt', calquée sur l'aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov', vise à centraliser les aides à l'adaptation des logements pour les rendre plus lisibles et accessibles.


Une piste en cas de handicap ?

Elle "devra être centrée sur nos concitoyens âgés de 70 ans et plus, aux revenus modestes et très modestes, dans une logique préventive et sans condition" de perte d'autonomie, a précisé Olivier Klein. "Et avec une aide incitative pour réduire le plus possible le reste à charge." "Ne nous interdisons pas d'explorer d'autres pistes lorsqu'on connaît une situation de handicap ou, dès 60 ans, de perte d'autonomie précoce", a-t-il ajouté. "Il nous faut être présents en amont, avant même que la perte d'autonomie ne devienne une réalité du quotidien".

MaPrimeAdapt' avait d'abord été évoquée en 2021 par la précédente ministre, Emmanuelle Wargon, puis reprise par Emmanuel Macron dans son programme présidentiel. Selon l'Insee, la France devrait compter 18,3 millions d'habitants de 65 ans et plus en 2040, soit 26,4% de la population, contre 14 millions en 2021 (20,7%).

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2022) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.