Postulez sur Hello Handicap by Korian Postulez sur Hello Handicap by Korian Postulez sur Hello Handicap by Korian

Ancien pro de la trottinette : un survivant inspirant !

Romain Claudet a 18 ans quand un accident de voiture met fin à ses chances de poursuivre sa carrière dans la trottinette. Malgré les pronostics des médecins, il reparle, remarche et reprend même la trott ! Son credo : tout arrive à celui qui croit.

14 mars 2019 • Par

Thèmes :

A 18 ans, Romain Claudet vit trott, mange trott et dort trott… Il vit de sa passion, la trottinette freestyle. Il est un de ces mordus de sport qui ne comptent pas les heures passées à s'entraîner, pour qui chaque journée est une bénédiction et l'occasion d'accomplir de nouvelles prouesses. « Je me levais le matin en me demandant quelle figure j'allais bien pouvoir faire », approuve-t-il. Mais, en 2013, un accident bouleverse sa vie et met subitement fin à ses rêves. Alors que Romain est en voiture avec son meilleur ami, il glisse sur une plaque de verglas, perd le contrôle du véhicule et prend un arbre de plein fouet. « J'ai su que ma vie n'allait plus jamais être la même…, se souvient-il. Si je voulais m'en sortir, il fallait que je me batte. » Il retrace son parcours dans une vidéo touchante et inspirante (ci-contre).

Solitude extrême

Après l'accident, Romain est « cérébralement mort ». « Le coma est l'épreuve la plus difficile de toute ma vie. Les gens pensent que tu dors mais pas du tout, tu vis dans un monde parallèle », assure-t-il. Trois mois et demi plus tard, il finit par en sortir et doit alors ré-apprivoisé ce monde qu'il a provisoirement quitté, ce corps désormais étranger, faire face à une nouvelle réalité, se reconstruire... « C'est là que j'ai appris ce que le mot 'solitude' voulait dire, révèle Romain. Mis à part ma famille, il n'y avait plus personne. En plus d'apprendre à vivre différemment, avec un handicap, j'ai dû apprendre à vivre seul. » Une expérience particulièrement difficile pour le jeune homme, qui avait l'habitude d'être très entouré.

Je trott donc je suis

Les médecins sont « ultra catégoriques ». « Romain ne se remettra jamais de son accident, il ne reparlera ni ne remarchera pas, aura des troubles de la mémoire… » On lui promet au mieux un fauteuil roulant, au pire un lit médicalisé et un état végétatif ad vitam aeternam. « Pour eux, c'était clair et net mais, moi, je pensais tout le contraire, sourit-il. J'ai bien fait d'y croire ! » Son credo, désormais : « Tout arrive à celui qui y croit ». Grâce au soutien de sa famille, il reprend des forces, refait ses premiers pas, motivé par l'objectif qu'il n'a jamais perdu de vue : reprendre la trottinette. Une attitude positive qui l'aide à se surpasser. Il y croit « tellement fort », que son rêve finit par se réaliser.

Déjouer les pronostics

Romain va, une nouvelle fois, déjouer les pronostics et donner une « leçon » aux professionnels de santé, peu optimistes. Paralysé du côté gauche,  il a peu de chance de pouvoir un jour réutiliser son bras. Alors il se réveille chaque matin à 6 heures pour faire des exercices. Un jour, une aide-soignante le voit et lui brise tout espoir : « Ça ne sert à rien, vous ne le récupérerez jamais ». C'est mal le connaître… Aujourd'hui âgé de 23 ans, il agite son bras face caméra, tout fier. Le secret de Romain réside également dans sa persévérance, sur le long terme. « Ça a demandé beaucoup d'exercices et de sacrifice », reconnaît-il mais c'est ainsi qu'il a pu reprendre le cours de sa vie. « Elle est encore plus belle car, comme j'ai failli la perdre, je connais sa valeur, répond-il. Je ne vis pas à 10 ni à 50 %, comme la majorité des gens, mais à 2 000 % ! » Il fait du sport, des soirées entre amis, sort en boîte et profite de chaque instant.

A l'assaut du Mont-Blanc

En parallèle, il crée une entreprise de réinsertion professionnelle pour personnes en situation de handicap. « J'ai beaucoup de boulot en ce moment mais c'est tellement jouissif de savoir qu'on peut rendre le bonheur à ceux qui l'ont perdu… », se réjouit-il. Même s'il est évident qu'il aura toujours la tête dans le guidon (de sa trottinette), il la garde sur les épaules ! « Si vous voulez une vie extraordinaire, arrêtez de faire des choses ordinaires », conclut-il. Fidèle à ces idéaux, il gravira, dans quelques mois, le Mont-Blanc avec le pompier qui lui a « sauvé la vie ». Une belle leçon, une rage de vivre qui colle les frissons et force le respect…

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.