Remaniement : Sophie Cluzel maintenue dans ses fonctions

Le remaniement tant attendu est annoncé le 16 octobre 2018. Quatre ministres quittent le gouvernement. Christophe Castaner est nommé ministre de l'Intérieur mais pour Sophie Chuzel, secrétaire d'Etat au Handicap, rien ne bouge.

16 octobre 2018 • Par

Thèmes :

Illustration article

Le remaniement attendu aura laissé plané le suspense après les inondations qui ont endeuillé l'Aude. Le 16 octobre 2018 à 9h30, l'Elysée annonce la composition du nouveau gouvernement. Si quelques têtes ont changé, Sophie Cluzel est maintenue dans ses fonctions de secrétaire d'Etat au Handicap auprès du Premier ministre.


Départs et arrivées

C'est Christophe Castaner qui est nommé ministre de l'Intérieur après la démission fracassante de Gérard Colomb. Didier Guillaume remplace Stéphane Travert à l'Agriculture tandis que Franck Riester occupe désormais le poste de ministre de la Culture à la place de Françoise Nyssen. Jacqueline Gourault remplace Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires. Enfin, Delphine Gény-Stephann laisse sa place à Agnès Pannier-Runacher en tant que secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances. Mounir Mahjoubi, autrefois secrétaire d'Etat chargé du Numérique, est nommé secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'économie et du ministre de l'Action et des comptes publics. La composition du nouveau gouvernement comprend onze hommes ministres pour dix femmes. Et six hommes secrétaires d'Etat pour sept femmes. 


Une ministre anti-discriminations

A noter que Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'égalité femme/homme, s'est vu rajouter la mission de la lutte contre les discriminations. « Nous saluons cette attention du Premier ministre et du Président de la République pour avancer concrètement sur ce sujet de société qui prospère et doit être combattu sans relâche », se réjouit Matthieu Annereau, député suppléant et président de l'APHPP (Association pour la prise en compte du handicap dans les politiques publiques et privées). Il poursuit : « Le sexe, l'origine, l'orientation sexuelle… Si les motifs de discriminations sont nombreux, le dernier rapport du Défenseur des droits a laissé apparaître que le nombre de saisines au titre des discriminations place le handicap comme premier facteur aujourd'hui en France » (article en lien ci-dessous). L'élu, lui-même atteint de cécité, entend avancer avec la ministre sur ce « défi majeur ».

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires9 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
9 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.