CAF : un médiateur pour mieux gérer les conflits ?

La Cnaf annonce quatre mesures dont l'institution d'un médiateur indépendant pour gérer les situations complexes de certains allocataires. Elle concernera donc, entre autres, les bénéficiaires de l'Allocation adulte handicapé (AAH).

9 novembre 2016 • Par

Thèmes :

Illustration article

Mardi 8 novembre 2016, les administrateurs de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) ont été saisis sur quatre sujets majeurs pour la branche Famille : l'institution d'un médiateur indépendant, la création d'un conseil scientifique, la prévention des conflits d'intérêts et du budget rectificatif du fonds national d'action sociale (Fnas) 2016. Approuvés !

L'institution d'un médiateur indépendant

Afin de favoriser la gestion des situations complexes d'allocataires, la Cnaf souhaite renforcer la médiation administrative avec l'institution d'un médiateur indépendant. Son rôle sera de formuler des recommandations en équité lorsque le traitement d'un dossier provoque des effets contraires à l'esprit des textes, sans contredire la loi. Il assurera un meilleur portage du rapport annuel et des propositions de simplification. De plus, il pourra communiquer de façon autonome sur ses constats et préconisations en lien avec le Défenseur des droits. Il sera nommé pour 4 ans.

La création d'un conseil scientifique

L'objectif du Conseil scientifique est de renforcer la visibilité et l'apport de connaissances nécessaires à l'éclairage des politiques publiques liées à l'activité recherche de la Cnaf. Le conseil scientifique aura deux missions : rendre un avis sur les orientations de la politique scientifique de la Cnaf et jouer un rôle d'expert auprès de la branche Famille. Il comprendra 20 membres, nommés pour trois ans.

Le budget rectificatif du Fonds national d'action sociale (Fnas)

Enfin, le conseil d'administration de la Cnaf a été amené à se prononcer sur des ajustements du budget de ce fonds, qui visent à : augmenter les crédits sur la ligne fonds publics et territoire, ajuster les crédits consacrés à l'accompagnement de la parentalité et créer des Centres sociaux dans les quartiers de la Ville qui n'en disposent pas.

© stockWERK/Fotolia

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires8 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
8 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.