DuoDay et Hello-handicap deviennent partenaires !

40 000 duos handi-valides pour le DuoDay 2019 ? Pour booster les candidatures, Sophie Cluzel signe un partenariat avec les salons de recrutement Hello-handicap. Une synergie nécessaire entre des acteurs qui déploient des initiatives innovantes.

17 avril 2019 • Par

Thèmes :

40 000 duos handi-valide, c'est l'objectif que s'est fixé le DuoDay 2019, une barre placée très haut, dix fois plus que l'an dernier. Pour atteindre cet objectif, Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap, mobilise tous les acteurs. Le 16 avril 2019, elle a signé un partenariat avec les salons de recrutement en ligne Hello-handicap, une convention donnant-donnant.

DuoDay et Hello-handicap, c'est quoi ?

Rappelons que le DuoDay, dont la 2ème édition nationale aura lieu le 16 mai 2019, consiste à former, le temps d'une journée, des binômes de personnes en situation de handicap et de professionnels volontaires, afin de dépasser les préjugés et de favoriser l'inclusion en milieu ordinaire. De son côté, Hello-handicap est un salon de recrutement en ligne qui met en relation des managers et des candidats en situation de handicap. Il a lieu depuis 2011 deux fois par an, en avril et octobre -et propose une nouvelle déclinaison dédiée aux PME une fois par an- (sites et articles en lien ci-dessous). Cette signature est officialisée au moment où est lancée l'édition Hello handicap qui a lieu du 16 au 19 avril, trois jours durant lesquels des milliers de candidats présélectionnés dans la France entière vont passer leurs entretiens par tchat ou téléphone, sans se déplacer.

Mutualiser les innovations

Toutes deux innovantes dans le champ du handicap, ces deux initiatives ont donc matché dans un même but, booster l'emploi des personnes handicapées. Ainsi les candidats et recruteurs d'Hello-handicap seront sensibilisés aux actions menées dans le cadre du DuoDay, et inversement. Pour Gilles Barbier, directeur de handicap.fr qui est à l'origine d'Hello-handicap, « il est important de mutualiser les démarches innovantes et de mettre en synergie tous les acteurs impliqués dans ce domaine. ».

L'échange de signatures a eu lieu à Paris, dans les locaux de Klesia qui soutient l'édition d'Hello-handicap destinée aux PME. L'occasion, pour la ministre, d'aller à la rencontre d'Armel et de Côme, tous deux travailleurs en situation de handicap au sein de ce groupe de protection sociale, et d'échanger avec les managers sur les ressorts d'une politique handicap performante ; le taux d'emploi de personnes en situation de handicap a ainsi atteint 6,9% en 2018, contre 3,4% en moyenne dans les entreprises du privé.

Des entreprises volontaristes

Après avoir apposé son paraphe, Sophie Cluzel lance un message : « J'ai besoin que vous en parliez autour de vous à vos partenaires. Pourquoi, en 2019, a-t-on une vision encore si négative du handicap dans l'emploi ? ». Elle déplore qu'encore 8 % des entreprises soumises à l'obligation n'aient mené aucune action et « préfèrent payer ». Elle ajoute : « Le gouvernement peut toujours assurer que c'est du gagnant-gagnant, cela a peu d'impact. » Elle invite alors les entreprises qui ont mené une politique volontariste à communiquer sur ce sujet afin d'en promouvoir les effets bénéfiques. C'est, entre autres, l'objectif de cette nouvelle convention…

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.