Fiphfp: les fonctionnaires handicapés vont prendre la parole

Le Fiphfp lance en avril 2023 son comité des usagers pour donner la parole aux bénéficiaires de ses aides et ainsi mieux les adapter. Un fonctionnement participatif innovant et une 1ère pour un établissement public.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article Fiphfp: les fonctionnaires handicapés vont prendre la parole

Comment connaître au mieux les attentes des bénéficiaires finaux des aides du Fiphfp (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) ? En leur donnant la parole ! Pour ce faire, le 4 avril 2023, il a lancé son nouveau « comité des usagers », en présence de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée aux Personnes handicapées. Objectif ? « Faire vivre le dialogue démocratique entre les bénéficiaires et les instances décisionnaires », selon Marine Neuville, directrice du Fiphfp.

20 personnes dont 12 en situation de handicap

Si les employeurs publics siégeant au comité national pouvaient déjà donner leur avis sur les programmes proposés, ce n'était pas le cas des agents qu'ils emploient. Ce comité permettra donc désormais d'entendre leur voix. Il est composé de 20 personnes (12 en situation de handicap et 8 référents handicap de proximité) exerçant leur fonction dans les trois versants de la Fonction publique, réparties sur l'ensemble du territoire. « L'objectif, à terme, est de renforcer les échanges et d'ajuster les programmes d'insertion professionnelle, d'adapter l'offre aux besoins réels des personnes en situation de handicap, afin d'accélérer leur employabilité et de créer ainsi, une société juste et inclusive », explique le Fiphfp.
 
Ces « témoignages directs vont nous permettre d'améliorer et d'ajuster nos offres de programmes et de financements afin d'être au plus près des besoins et des réalités du terrain », poursuit Marine Neuville. La qualification, l'insertion professionnelle et le maintien en emploi, et l'accessibilité numérique seront ses priorités.

Au plus près du terrain

Cette participation des usagers, « pleinement associés à sa gouvernance » et « acteurs à part entière », définie comme « innovante » par le Fonds, est une « première au sein d'un établissement public ». Il s'agit aussi d'un « nouveau moyen de dialogue permanent » avec les territoires, permettant de « rendre plus lisibles et plus accessibles ses actions par une diffusion systématique de l'information, au plus près des bénéficiaires ». In fine, il doit permettre une « meilleure connaissance des besoins de personnes en situation de handicap et de leurs attentes » afin « d'améliorer les aides et les modalités d'intervention ».
 
Trois rencontres sont prévues chaque année afin de recueillir avis et expériences. « Une restitution annuelle permettra de tirer les leçons des remontées des usagers et des bonnes pratiques, afin d'accélérer l'égalité », conclut le Fiphfp.

© Twitter Fiphfp

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.