Femmes autistes : échapper à la manipulation mentale

Les personnes autistes seraient plus exposées aux manipulations toxiques. L'AFFA explique dans un guide, plus spécialement dédié aux femmes, comment échapper aux griffes des manipulateurs. A télécharger gratuitement.

15 juillet 2018 • Par Handicap.fr / Margot Blachon

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

« La manipulation mentale consiste à entrer par effraction dans l'esprit de quelqu'un pour y déposer une opinion ou provoquer un comportement sans que ce quelqu'un sache qu'il y a eu effraction », selon la définition de la manipulation du sociologue britannique Thomas Marshall. Les personnes avec autisme y seraient-elles plus exposées, victimes de l'entourage familial, amical ou d'une personne tierce ? Oui, affirment certains, expliquant ce constat par le fait qu'elles ont des difficultés à décoder les intentions d'une personne, bonnes ou mauvaises, à discerner le mensonge et s'avèrent facilement influençables. Manquant souvent de confiance en elles, elles deviennent la cible préférée des manipulateurs.

Un guide pour alerter

Dans ce contexte, l'Association francophone de femmes autistes (AFFA) a présenté sur le Salon international de l'autisme, en avril 2018, son guide « Prévenir la manipulation mentale ». Un fascicule d'une vingtaine de pages, soutenu par la Fondation des femmes, et donc principalement destiné aux femmes, pour décrire, expliquer et aider les personnes autistes susceptibles de se faire manipuler par un proche. Pour rappel, en France, on estime, qu'une personne sur quatre atteintes d'autisme est une femme ; résultat de stratégie de camouflages plus efficaces, elles restent minoritaires dans cette population. Pour déceler la présence d'un manipulateur ou d'une manipulatrice dans son entourage, ce livret dresse la liste, non exhaustive, de treize traits caractéristiques. L'isolement, la perte de confiance en soi, les reproches, la culpabilité, l'autorité, le chantage, le mystère sont, entres autres, des signes de manipulation.

Des solutions simples

La première étape est d'en prendre conscience. Cela peut mettre du temps. Ensuite, pour pouvoir échapper à cette emprise, il est fondamental d'en parler afin de prendre de la distance, d'obtenir de l'aide et des avis extérieurs, de s'entourer de personnes de confiance et de prendre le temps de se reconstruire afin d'éviter de retomber dans une situation similaire par la suite. Il est fortement conseillé de couper les ponts avec des personnes manipulatrices, même si elles font partie de notre entourage proche. Il faut surtout apprendre à se faire confiance, à poser des limites claires entre les comportements qui sont une preuve de respect et ceux qui n'en sont pas, pour pouvoir dire non et stop. Tout n'est pas acceptable sous prétexte « d'amour ». « Du fait du manque de compétence des personnes autistes au niveau des interactions sociales, il est utile de demander conseil à une personne de confiance, en lui faisant lire les échanges SMS ou mails par exemple », conclut ce guide.

Des plateformes d'écoute

Il propose également une liste de numéros d'écoute, et notamment celui dédié aux femmes handicapées victimes de violence mis en place par l'association Femmes pour le dire Femmes pour agir (01 40 47 06 06). Ou encore le 3977 destiné à la maltraitance des personnes âgées et handicapées. Enfin, le 3919 contre la violence faite aux femmes.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Margot Blachon , journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.