" Plus fort la vie ", un magnifique récit à " quatre mains "

Le 27 février 2014 sort " Plus fort la vie ", le 3ème livre de Philippe Croizon consacré à son expédition " Nager au-delà des frontières ", coécrit par l'une de nos journalistes, Emmanuelle Dal'Secco. Confidence autour d'un défi littéraire...

26 février 2014 • Par Emmanuelle Dal’Secco, journaliste handicap.fr et coauteur du livre de P. Croizon

Thèmes :

Commentaires6 Réagissez à cet article
Illustration article

Handicap.fr : A quelle occasion avez-vous rencontré Philippe Croizon ?
Emmanuelle Dal'Secco : J'avais eu l'occasion de le suivre après sa traversée de la Manche à la nage et de lui consacrer quelques articles. Je nourrissais une grande admiration pour le défi de cet athlète hors-normes. Et puis le hasard a fait que nous logions dans le même hôtel lors des Jeux paralympiques de Londres. Philippe est dans la vie comme à l'écran, jovial, sympathique, abordable... Le « courant » est bien passé (c'est le genre de phrase qu'il adore, lui qui, vingt ans plus tard, arrive à rire de sa dramatique électrocution !). Les choses en sont restées là. Puis, quelques mois plus tard, son agent, Anne Bayard, m'a appelée pour me faire une très belle proposition : coécrire le livre qui relate son expédition « Nager au-delà des frontières », pour les éditions Arthaud.

H.fr : Evidemment, vous avez accepté ?
EDS : Je devais à mon tour relever mon propre défi, me « mouiller » à ma façon. Une opportunité trop magnifique pour la laisser passer. J'avais déjà écrit plusieurs livres sur les animaux parce que j'ai longtemps travaillé pour la presse animalière. Philippe s'amuse à dire qu'il était, pour le coup, un drôle de « spécimen ». C'est d'ailleurs à la faveur d'un article sur un cavalier handicapé pour un magazine équestre que j'ai « basculé », il y a une dizaine d'années, dans le handicap. Je rêvais depuis longtemps de raconter une histoire mais je manquais apparemment d'imagination. L'aventure de Philippe et d'Arnaud Chassery, son binôme, était mille fois plus trépidante que toutes les fictions qui auraient pu naître dans mon cerveau. Alors nous avons décidé d'écrire ce livre à « quatre mains ». Je sais que cette formule va lui plaire...

H.fr : Que raconte ce livre « Plus fort la vie » ?
EDS : Il retrace comment, lors de l'été 2012, les deux nageurs, l'un handicapé, l'autre valide, ont relié les cinq continents à la nage : dans l'océan Indien, la Mer Rouge, les détroits de Gibraltar et Béring. Ce n'est pas seulement le récit de quatre mois de nage mais une aventure humaine bouleversante à la rencontre des peuples avec une multitude de rebondissements politiques, climatiques, humains. Il y a de la tension, de la peur, de l'humour, une grande fraternité... Cette épopée est entrecoupée des grands moments de la vie de Philippe : son accident, ses amputations, ses enfants, ses tentatives pour en finir, son nouvel amour...

H.fr : Le fil conducteur, c'est la résilience.
EDS : Oui, c'est-à-dire la capacité à surmonter l'obstacle et à en sortir plus fort. C'est d'ailleurs Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, spécialiste de cette question, qui a signé la préface. Récemment, un journaliste a dit à Philippe que ce livre devrait être remboursé par la Sécu. Je suis certaine que l'élan vital qui s'en dégage peut aider bien d'autres personnes, handicapées ou pas...

H.fr : Comment avez-vous pu vous glisser dans la peau de Philippe pour en faire un récit aussi fidèle ?
EDS : Philippe a une particularité, il a un langage vivant, imagé, qui nourrit facilement la prose. Nous sommes restés des jours ensemble, chez lui, à enregistrer le récit de son aventure. Morceaux par morceaux... Je me suis également appuyée sur des heures de vidéos que Suzana, sa compagne, avait filmées durant quatre mois. L'image avait figé des paysages, des mots, des émotions, des sourires que Philippe avait fini par oublier...

H.fr : Quelle a été la plus grande difficulté ?
EDS : Ce récit est tellement magique que l'écriture coulait naturellement. Mais il y a un domaine où Philippe n'est vraiment pas au top, ce sont les dates, les lieux et les noms ! D'autant qu'il était revenu depuis plus d'un an déjà. Il m'a fallu détricoter une sacrée bobine !

H.fr : Que tirez-vous de cette expérience de coauteur ?
EDS : A la fois une grande satisfaction professionnelle et personnelle. Côtoyer Philippe est un privilège. Il m'a offert sa force vitale autant que sa confiance et m'a permis de réaliser mon rêve. J'ai trouvé une formule dans le livre pour le qualifier, « raccourci mais pas pour autant diminué ». L'énergie de ce « grand monsieur » est contagieuse. Au contact de cet homme amputé, je me suis sentie pousser des ailes...


« Plus fort la vie », éditions Arthaud, par Philippe Croizon, en collaboration avec Emmanuelle Dal'Secco, préfacé par Boris Cyrulnik, 19,90 €. Sortie le 27 février 2014.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires6 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
6 commentaires






Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.