Réforme et simplification : les MDPH en ordre de bataille ?

Lors du 25ème séminaire des directeurs des Maisons départementales des Personnes handicapées (MPDH), l'ordre du jour était à la mobilisation de tous pour mettre en œuvre la transformation des parcours des personnes handicapées.

17 décembre 2018 • Par

Thèmes :

Quel ordre du jour lors du 25ème séminaire des directeurs des Maisons départementales des Personnes handicapées (MPDH) ? Transformer les parcours des personnes handicapées.

Des réponses inclusives

Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat en charge du handicap, a mis en avant la responsabilité et le rôle essentiel des MDPH dans la mise en œuvre de réponses inclusives et la nécessité d'une coordination étroite de tous les acteurs. « Je souhaite que les MDPH jouent un rôle d'assembler et d'agenceur en mobilisant toutes les ressources d'un territoire, afin de proposer des accompagnements ajustés aux besoins des personnes », a-t-elle déclaré. Cette évolution sera rendu possible grâce à la simplification des droits, décidée par le Comité interministériel du handicap (CIH) du 25 octobre 2018 qui sera effective dès le début de l'année 2019, ainsi qu'au déploiement d'un nouveau système d'information jugé « plus performant » (article en lien ci-dessous), avec l'appui de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). « Cette transformation numérique, qui aura des impacts importants en termes d'organisation et de métiers, permettra également d'améliorer la relation aux usagers avec le développement de services en ligne », assure le secrétariat d'Etat au handicap dans un communiqué.

Au programme de la CNH

Début 2019, les directeurs de MPDH seront associés aux travaux du groupe de travail relatif à la gouvernance des MDPH lancé lors de la Conférence nationale du handicap (CNH) du 3 décembre 2018 (article en lien ci-dessous). Selon le gouvernement, « son objectif est d'améliorer le fonctionnement des instances de décision, de gagner en efficacité et de renforcer les partenariats noués avec les acteurs locaux et d'assurer ainsi une meilleure équité territoriale ». Sophie Cluzel se dit « attentive à la co-construction de la politique du handicap avec les départements ». A ce titre, Corinne Segretain, conseillère départementale de la Mayenne, a été nommée pilote de ce groupe de travail.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

3 commentaires



Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.