Paris 2024: Airbnb incite à la location de logements adaptés

10 mois. C'est le temps qu'il reste avant Paris 2024. Assez pour étoffer le parc locatif accessible ? Pas sûr. Pour améliorer l'offre actuelle, Airbnb et APF France handicap s'associent et encouragent les détenteurs d'un logement adapté à le louer.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

2900. C'est le nombre de logements a priori accessibles en Ile-de-France en perspective des Jeux de Paris 2024, selon la Mairie de Paris et l'Office du tourisme. Suffisant pour couvrir les besoins ? « Non, nous sommes encore très loin du compte », répond Serge Widawski, directeur d'APF France handicap. Pour étoffer le parc locatif, Airbnb s'associe avec l'association. Objectif : inciter les personnes en situation de handicap détentrice d'un logement accessible à le mettre en location sur la plateforme. Une initiative, certes dans l'intérêt du géant américain mais qui a le mérite de répondre à un problème de taille à dix mois de l'échéance olympique et paralympique.

13 nouveaux filtres dédiés à l'accessibilité

Après avoir créé 13 nouveaux filtres dédiés à l'accessibilité, tels que l'accès de plain-pied aux chambres ou encore les places de parking adaptées et introduit la catégorie « logement adapté », Airbnb a lancé une « analyse qualitative ». « Nous pensons que de nombreuses personnes proposent des logements pouvant convenir aux personnes en situation de handicap mais ne les présentent pas comme tels sur la plateforme », affirme le géant de la location entre particuliers.

Comprendre les besoins des personnes «accueillantes»

Cette enquête a été menée par le Techlab d'APF France handicap, département dédié à l'innovation technologique, dont Estelle Peyrard est responsable. Elle explique : « Airbnb nous a contactés il y a un an. On leur a proposé de faire une étude pour comprendre non pas les besoins des personnes accueillies mais de celles susceptibles d'accueillir ». Objectif : lever les freins de la mise en location des logements adaptés. Par exemple, « quand une personne en situation de handicap quitte son logement pour le mettre en location, elle doit trouver un équivalent ailleurs », poursuit Estelle Peyrard. Or elle se frotte à une offre quasi inexistante et est donc elle-même freinée dans sa démarche. Un cercle vicieux… L'étude a été menée dans trois départements français, le Rhône, la Vendée et, bien évidemment, Paris en perspective des Jeux.

Une information sur-mesure

Principal enseignement : « l'information et l'accompagnement sur-mesure sont deux éléments clés pour encourager les loueurs à ouvrir leurs portes sur Airbnb », indique la firme. Après l'analyse des problématiques, la recherche de solutions a été étudiée, notamment au niveau de l'expérience utilisateur sur la plateforme, via les filtres et leur remplissage. Airbnb souhaite également apporter de nouveaux contenus pédagogiques à destination des hôtes actuels et futurs. Un « bootcamp » dédié, composé d'une série de webinaires animés par les deux partenaires, verra le jour « dans les prochains mois » pour offrir aux loueurs des conseils sur l'accueil des voyageurs. Enfin, Airbnb entend mettre l'accent sur le « soutien personnalisé » de ses membres-hôtes. Malgré l'annonce de cette démarche, APF France handicap déplore qu'il « reste encore beaucoup à faire pour que tous les acteurs de l'hébergement proposent aux personnes en situation de handicap une offre de logement adaptée et suffisamment documentée ». Et dix mois n'y suffiront certainement pas.

Femme en fauteuil roulant qui récupère la clé de sa location.
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.