La hausse des salaires étendue aux pros du handicap : enfin!

Victoire après des mois de revendications. Le coup de pouce salarial du "Ségur de la Santé" sera bientôt élargi aux professionnels du handicap. 183 euros de plus par mois, dès en octobre ou en janvier 2022 !

• Par

Thèmes :

Commentaires15 Réagissez à cet article
Illustration article

Plus de 90 000 soignants ou auxiliaires de vie, principalement des salariés des établissements accueillant des personnes handicapées, vont bénéficier à leur tour des revalorisations salariales déjà accordées aux soignants dans le cadre du "Ségur" de la Santé, a annoncé le 28 mai 2021 le gouvernement. La hausse salariale de 183 euros net par mois sera élargie le 1er octobre à 18 500 soignants relevant de la fonction publique, et travaillant dans des établissements et services sociaux et médico-sociaux publics non rattachés à un établissement de santé ou un Ehpad, ont précisé dans un communiqué les services du Premier ministre Jean Castex. Puis le 1er janvier 2022, ce sera le tour de quelque 73 000 salariés du secteur privé à but non lucratif, notamment des établissements pour personnes handicapées, des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), ou encore des structures qui prennent en charge les addictions, a-t-on précisé de même source. Ces revalorisations sont issues d'accords signés entre l'Etat, les syndicats et les représentants des employeurs.

Qui est concerné ?

Dans les deux cas, la mesure concerne les soignants (aide-soignants, infirmiers, kinés, orthophonistes, ergothérapeutes, psychomotriciens...) mais aussi les accompagnants éducatifs et sociaux et les auxiliaires de vie, dans les établissements financés par l'Assurance maladie. Jusqu'à présent, cette prime n'avait été accordée qu'aux professionnels des hôpitaux et des Ehpad, ce qui avait "créé une forme d'incompréhension pour les personnels chargés de l'accompagnement des personnes en situation de handicap", a souligné Mme Cluzel, vantant une mesure "d'équité", nécessaire selon elle pour "maintenir l'attractivité" des métiers du secteur. "Il était grand temps de rendre justice" à ces "accompagnants qui ont tenu bon pendant toute la crise sanitaire", a souligné la secrétaire d'Etat, qui s'exprimait en marge d'une visite dans une agence de la Banque postale à Paris sur le thème de l'emploi des personnes handicapées.

400 millions d'euros

Au total, ces mesures coûteront plus de 400 millions d'euros, a précisé le cabinet de Mme Cluzel : 42 millions d'euros pour les revalorisations prévues en octobre, puis 364 millions en janvier. Certaines catégories de professionnels du médico-social restent pour l'heure exclues de ces mesures dites du "Ségur". Concernant les éducateurs, encadrants ou psychologues du secteur privé à but non-lucratif, "l'Etat apportera une contribution financière aux mesures négociées par les employeurs avec les salariés d'ici l'été", ont précisé les services de Mme Cluzel. Quant aux professionnels des services de la protection maternelle et infantile (PMI) ou de l'Aide sociale à l'enfance (ASE), leur rémunération sera discutée dans le cadre d'une "conférence multipartite avec l'ensemble des financeurs", que le gouvernement compte réunir d'ici décembre.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2021) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires15 Réagissez à cet article

Thèmes :

 
15 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.