William Theviot, pianiste autiste : "L'exclusion tue !"

"L'exclusion tue !", dénonce William Theviot, pianiste avec autisme. Se faisant le porte-voix des personnes autistes, le musicien pointe le manque d'insertion professionnelle et tente de briser les préjugés persistants lors de récitals-conférences.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

« Le ridicule ne tue pas, l'exclusion si ! Et je n'ai pas d'autre arme que mes mots pour me défendre en tant que personne autiste », matraque le pianiste français William Théviot lors de l'ouverture du 13e congrès international d'Autisme-Europe, qui se déroulait à Cracovie (Pologne) du 7 au 9 octobre 2022. Ce jour-là, il se fait le « porte-voix » des 650 000 Français avec autisme, se révoltant contre les « initiatives d'autism-washing » (ndlr : principe d'actions de communication qui ont pour objectif de se donner bonne conscience) (discours en vidéo ci-contre).

Difficultés d'accès à l'emploi et à la santé

« Le grand public ne connaît pas l'autisme, si ce n'est par des clichés, et le monde médical ne fait pas grand-chose pour que ce soit mieux connu », déplore William Théviot. La santé, justement, parlons-en... « En France, l'espérance de vie des personnes autistes est en moyenne de 54 ans* (ndlr : contre environ 80 ans pour le reste de la population) », déplore-t-il. Pourquoi un tel écart ? « C'est souvent dû malheureusement à des ostracismes, des rejets qui les rongent. Sans parler des maltraitances institutionnelles qui sont peu évoquées... », répond cet autiste de haut niveau. En effet, les difficultés sociales et de communication peuvent non seulement avoir des effets sur la santé mentale mais aussi rendre plus difficile l'accès aux soins médicaux ou aux groupes de soutien.

William Théviot n'est pas plus tendre concernant l'accès à l'emploi : « En France, 2 % des personnes autistes bénéficient d'une insertion professionnelle, et encore moins dans les métiers culturels ». « Il serait plus équitable qu'ils soient davantage représentés dans des instances qui les concernent, des métiers créatifs, autres que manuels, manutentionnaires », exhorte-t-il, restant « à l'écoute de ceux qui en auraient besoin ».

Des « récitals conférences »

Un discours cash et sans contour néanmoins conclu par une note d'optimisme : « Pianiste, je joue entre autres des morceaux de compositeurs qui ont pu être aussi porteurs du syndrome 'd'Asperger' : Bruckner, Satie, Bartok, Glenn Gould ». A l'heure où les Nations Unies appellent à la « désinstitutionalisation », en France et dans le reste de l'Europe (article en lien ci-dessous), William Theviot souhaite ouvrir les consciences et propose ainsi des récitals couplés à des conférences, notamment sur « l'indispensable inclusion des autistes ». Prochain RDV le samedi 29 octobre à 17h au Music-Hall du Parc de Joséphine Baker, à Castelnaud-la-Chapelle (Dordogne).

* Premature mortality in autism spectrum disorder, étude suédoise publiée en 2016 dans The british journal of psychiatry

© DR

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.