Accessibilité : ascenseurs obligatoires dès le 3e étage ?

Résumé : Les ascenseurs pourraient devenir obligatoires dès le 3e étage des bâtiments neufs, ce qui permettrait de doubler le nombre de logements neufs supplémentaires réellement accessibles aux personnes handicapées.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le gouvernement prépare un décret pour rendre obligatoire l'installation d'un ascenseur dans les immeubles d'habitation neufs de trois étages ou plus, contre quatre actuellement, selon le Journal du
dimanche du 24 juin 2018.

Un prochain décret

Selon l'hebdomadaire, un prochain décret doit modifier le code de la construction à cet effet. Cette mesure "permettra de doubler le nombre de logements neufs supplémentaires réellement accessibles", déclare dans le JDD la secrétaire d'Etat en charge du handicap, Sophie Cluzel. Interrogé par l'AFP, son secrétariat d'Etat a seulement confirmé que "des discussions ont lieu dans un cadre interministériel", avec le ministre Jacques Mézard et le secrétaire d'Etat Julien Denormandie (Cohésion des territoires), "sous l'autorité du Premier ministre". "Notre objectif est de répondre à l'ensemble de la population à tous les âges : des personnes vieillissantes aux familles nombreuses, et bien sûr en premier lieu les personnes handicapées afin de leur permettre d'avoir un logement de qualité qui réponde à leurs besoins", a-t-on ajouté de même source.

Loi Elan : la colère !

Le projet de loi Elan, adopté début juin en première lecture à l'Assemblée nationale, avait suscité ces dernières semaines de vives protestations des associations de personnes handicapées. Ce texte réduit en effet à 10%, contre 100% aujourd'hui, la proportion de logements qui doivent être accessibles aux personnes à mobilité réduite dans les constructions neuves. Le gouvernement a fait valoir que 100% des logements devront être "évolutifs", c'est-à-dire adaptables à la perte d'autonomie, à moindre coût (articles en lien ci-dessous). Réagissant aux informations du JDD, la Fnath (association des accidentés de la vie) a salué une "mesure positive", que les associations réclamaient "depuis des années", et que le gouvernement avait pourtant rejetée lors du débat sur le projet de loi logement à l'Assemblée. Pour autant, "cette annonce ne pourra à elle seul réduire la colère des personnes handicapées contre l'article 18 du projet de loi Elan, qui conduit à mettre un place un quota fixé à 10% de logements accessibles", a ajouté la Fnath dans un communiqué.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2018) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-06-2018 par Henri Galy :
Interrogé par l'AFP, son secrétariat d'Etat a seulement confirmé que "des discussions ont lieu dans un cadre interministériel", avec le ministre Jacques Mézard et le secrétaire d'Etat Julien Denormandie (Cohésion des territoires), "sous l'autorité du Premier ministre"…

En clair : rien n'a été décidé, il s'agit juste de faire miroiter une mesure positive dans un avenir indéterminé pour mieux faire passer tout de suite l'article 18 du projet de loi ELAN !

Encore de la comm'...

Le 26-06-2018 par Alix :
Bonjour.
Essayons de prendre cette annonce sous un autre angle. Les pmr pourront obtenir plus de logements au delà de 3 étages, super... Quid lors d'un incendie? Je rappelle que lors d'un incendie il est interdit d'utiliser les ascenseurs et seuls les escaliers permettent de descendre. Impossible aux pmr de descendre par escalier, ni grande échelle...
L'attribution de ces logements sera t elle faite avec du bon sens?!!! Quelqu'un qui marche encore ne peut pas forcément descendre 3 étages en cas d'incendie ni les monter en cas de panne d'ascenseur...
Encore une fois, ceux qui décident ne sont pas ceux qui vivent...
Il serait intéressant que vous posiez cette question à qui de droit non?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr