Préjugés sur l'autisme : une grande campagne nationale

Résumé : Une campagne nationale est lancée pour dépasser les préjugés sur l'autisme : un clip, un site interactif et... une polémique puisque certains reprochent à la réalisation de ne pas avoir choisi un jeune acteur autiste. A découvrir dès maintenant.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« Une personne sur 100 est atteinte d'autisme. Ne laissez pas les préjugés parler à leur place ». C'est le slogan de la toute nouvelle campagne de sensibilisation lancée par le gouvernement à l'occasion de la Journée mondiale de l'autisme, le 2 avril 2016. Son objectif ? Dépasser les idées reçues sur l'autisme à travers Elliot, un court-métrage de Nicolas Humbert. Elliot, un enfant avec TSA (troubles du spectre autistique), participe à un stage de théâtre. Ses parents semblent s'inquiéter de la place qui lui sera réservée, notamment lors du spectacle de clôture. La chute révèle que ces parents, comme les téléspectateurs, se trompent…

Informer le grand public

Présentée le 29 mars 2016 par la secrétaire d'État aux Personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion, Ségolène Neuville, cette campagne de communication, via un film et une expérience interactive sur internet, vise à « sensibiliser et changer le regard sur l'autisme » mais aussi à « informer » le grand public. « Les enfants et adultes autistes souffrent du regard porté sur eux. Les parents témoignent sans relâche des idées fausses, des difficultés, voire des discriminations que leurs enfants, mais aussi eux-mêmes, subissent au quotidien », rappelle la ministre pour qui il faut donc « agir sans attendre pour toucher le grand public ».

Expérience : les sensations d'une personne autiste

Dès le 30 mars 2016 et jusqu'au 12 avril, ce film sera diffusé à la télévision et dans 80 cinémas en France métropolitaine. Parallèlement, une « expérience digitale » sera proposée dans l'espace autisme du site du ministère des Affaires sociales et de la Santé (en lien ci-dessous). Appelée « Dis-moi Elliot », elle se compose de quatre séquences interactives illustrant les troubles liés à l'autisme (résistance au changement, troubles de la communication, hypersensibilité...) et se conclut sur une partie informative où le film est également accessible. Le ministère espère que les internautes partageront largement leur expérience afin de toucher le plus grand large public possible. Il a sollicité, à cet effet, une dizaine de blogueurs influents.

Un site gouvernemental en septembre 2016

Cette campagne s'inscrit dans une démarche plus globale menée par le Gouvernement qui annonce, en septembre 2016, la création d'un site internet dédié aux troubles du spectre autistique (TSA), comme prévu par le 3e Plan autisme (2013-2017) doté de 205 millions d'euros. Il présentera les connaissances actualisées et validées sur l'autisme, ses signes et caractéristiques, ainsi que les conséquences sur la vie des personnes concernées. Il rassemblera aussi des informations sur les dispositifs d'accompagnement et les professionnels.

Polémique autour de l'acteur

Même si l'intention de cette campagne est louable et surtout nécessaire, elle n'a pas échappé à la polémique, certaines associations reprochant de ne pas avoir choisi un enfant autiste pour incarner le rôle d'Elliot. Pour répondre aux attaques, le réalisateur a décidé de sortir de son silence en justifiant son choix par le fait que le scénario s'articule autour d'une crise assez musclée et que, par conséquent, « il était inimaginable de déclencher volontairement une crise chez un enfant autiste ». Qu'auraient en effet pensé ces mêmes détracteurs si l'on avait exposé un enfant autiste à ce risque ?


Voir la vidéo Elliot

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 29-03-2016 par Caro07140 :
L'Autisme n'est pas une fatalité. Des solutions existent ! Soignez votre enfant...
Médecins cessez d'injecter des métaux lourds dans les petits corps d'enfants ! Métaux Lourds causant l'autisme !
Primum non nocere ! / d'abord, ne pas nuire !
Dr Martin

Le 31-03-2016 par MARIE2 :
Et encore un site magnifique pour occuper les copains ! C'est merveilleux ce "devoir d'information" qui nous touche droit au coeur.
Mais ce qu'on aimerait encore plus, ce sont de véritables structures aidantes, effectives et accompagnantes. DU VRAI PAS DU SEMBLANT.Si c'est pour nous décrire ce qui n'existe que sur le site en couleurs et en 3D. On n'en veut pas. DU VRAI PAS DU SEMBLANT. DES PLACES. DES VRAIES PLACES.

Le 02-04-2016 par Isabelle :
Le jeune acteur joue bien cependant je pense également que l'on aurait pu donner le rôle à un jeune autiste, à mon fils, par exemple qui veut être acteur dans les télénovelas ou les séries indiennes. Ça aurait pu être un début. Maxime a 14 ans. Il a fait du théâtre pendant 5 ans. Il aime chanter et a un joli filet de voix. À bon entendeur, salut !

Le 01-12-2016 par kektuve :
Rien de plus facile qu'une campagne soit disant pour faire changer les mentalité mais nous parents nous voulons plutôt des structures avec du personnel qualifié. Que nos enfants puisse aller à l'école et collège sans faire le forcing auprès des directeurs et enseignants avec des classes adaptées pour eux. Mais avant tout que l'autisme soit reconnu dans une classification autre que "handicap mental" et que les psychiatres cessent de nous culpabiliser de gaver nos enfants de traitements inappropriés et dangereux pour nos enfants.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches