Cannabis à usage médicinal, business des stars américaines

Résumé : L'actrice américaine Whoopi Goldberg se lance dans le cannabis à usage médicinal. Aux Etats-Unis, les ventes légales de marijuana explosent pour soulager les douleurs liées à la maladie ou au handicap. Qu'en est-il en France ?

Par , le 

Réagissez à cet article !

L'actrice américaine Whoopi Goldberg se lance dans le secteur de la marijuana à usage thérapeutique avec une ligne de produits pour femmes, destinés à soulager les douleurs menstruelles. « Ce projet vient de ma propre expérience de toute une vie de règles difficiles et du fait que le cannabis était littéralement la seule chose qui me soulageait », a expliqué l'actrice de Ghost et de La couleur pourpre. La comédienne fait équipe avec Maya Elisabeth, fondatrice de la société Om Edibles, pour concevoir cette ligne qui sera commercialisée sous la marque « Whoopi & Maya », a-t-elle indiqué dans un communiqué. Elle a précisé que quatre produits seraient initialement vendus dans des dispensaires de marijuana en Californie, où sa vente à des fins médicinales est légale : une pâte de cacao, une crème, un bain moussant et des décoctions à base d'herbes similaires à celles, affirme le site de la société, jadis bues par la reine Victoria pour la soulager de crampes abdominales.

Les ventes de marijuana explosent

La ligne de Whoopi Goldberg sort au moment où les ventes de marijuana explosent aux Etats-Unis, et notamment en Californie, l'Etat américain le plus peuplé et l'un des plus gros marchés pour le cannabis. D'après le cabinet ArcView Market Research, les ventes légales aux Etats-Unis ont bondi de 24% entre 2014 et 2015 pour atteindre 5,7 milliards de dollars, et devraient monter à 7,1 milliards de dollars cette année. La drogue douce reste illégale au niveau fédéral mais un certain nombre d'Etats américains, dont le Colorado, l'Alaska et Washington, ont légalisé l'usage médicinal et récréatif de marijuana. Les électeurs de Californie devraient également voter cet automne pour légaliser la marijuana à usage récréatif.

Bob Marley dans le business

Whoopi Goldberg s'est déjà publiquement exprimée sur sa consommation de cannabis par le passé. En 2014, la vedette âgée de 60 ans avait confié à quel point son vaporisateur l'aidait à soulager des migraines liées à un glaucome dans les pages du magazine The Cannabis. D'autres célébrités entendent aussi profiter du boom de la marijuana. La famille de la légende du reggae Bob Marley s'est associée avec une société spécialisée dans le cannabis en 2014 pour créer une marque, Marley Natural. Le rappeur Snoop Dogg, qui s'est vanté d'avoir fumé un joint dans les toilettes de la Maison Blanche, a aussi signé un contrat avec une entreprise pour produire sa propre série de produits de vaporisation et inhalation.

Et en Europe ?

La première association de patients consommateurs de cannabis francophone, l'Union francophone pour les cannabinoïdes en médecine (UFCM), a vu le jour en 2010. Elle milite pour sa dépénalisation à usage thérapeutique et entend donner davantage de visibilité à ce débat. Grâce à lui, Hervé a pu soulager ses douleurs musculaires, Claudine a réussi à gérer les effets secondaires de sa chimiothérapie et Stéphan et Damien, atteints de sclérose en plaques, ont mieux supporté leurs douleurs. En France, un décret de juin 2013 permet à l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) d'autoriser la mise sur le marché français de produits de santé contenant des dérivés de cette plante sous haute-surveillance, à l'instar de ce qui se pratique déjà dans certains pays européens et ailleurs dans le monde. La justice allemande a, quant à elle, autorisé en juillet 2014 pour la première fois plusieurs patients à cultiver du cannabis à des fins thérapeutiques, pour peu qu'ils justifient leur requête au cas par cas (articles en lien ci-dessous).

© freshidea/Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr