Dans l'espace Snoezelen, la trisomie filmée en deux minutes

Résumé : Comme un éloge de la lenteur, le court-métrage "Je suis une rencontre avec moi-même" met en scène une jeune femme trisomique dans un environnement multi-sensoriel. Le film est en compétition pour festival Nikon, jusqu'au 15 février 2017.

Par , le 

Réagissez à cet article !

« Moi, Clémence, jeune femme trisomique, peu loquace mais toujours enjouée, aime me rencontrer dans l'espace Snoezelen ». En compétition pour le Nikon film festival, qui promeut des courts-métrages amateurs, le clip « Je suis une rencontre avec moi-même » (à voir en lien ci-dessous), du vidéaste Yann Belguet, met en scène une jeune femme porteuse de trisomie 21. En deux minutes, des images aux teintes tamisées se succèdent avec lenteur, faisant évoluer la jeune femme dans un environnement multi-sensoriel apaisé.

Espace propice à la détente

Né aux Pays-Bas dans les seventies, le concept Snoezelen propose un environnement multi-sensoriel à explorer avec tous ses sens. Proposé dans le cadre du handicap et du polyhandicap, cette approche se développe aujourd'hui dans les secteurs gérontologiques et psychiatriques. L'espace Snoezelen est généralement éclairé d'une lumière tamisée, bercé d'une musique douce, dans le but de recréer une ambiance agréable, propice à la détente.

En compétition pour Nikon

Vidéaste amateur, passionné de cinéma, avec un penchant pour le documentaire, Yann Belguet participe pour la première fois au Nikon film festival. Son sujet de prédilection ? Le handicap mental.
Le film est en compétition pour la 7e édition de cette compétition qui sélectionne des courts-métrages de moins de 140 secondes. En 2017, présidé par le réalisateur Cédric Klapisch, l'événement invite à illustrer la thématique de la rencontre sous toutes ses formes. Abstraites, anodines, décisives ou anecdotiques, les rencontres « orientent nos choix, nos parcours et nos destins. Elles sont au commencement des histoires d'amour, des plus grandes amitiés mais aussi des duels les plus féroces », peut-on lire sur le site de l'événement.

Voter en ligne

Le public est invité à voter en ligne, opération qui peut être renouvelée une fois par jour, jusqu'au 15 février 2017. Le projet ayant obtenu le plus de votes se verra décerner le Prix du Public. Les réalisateurs/trices en herbe sont en compétition pour l'obtention de sept prix avec, à la clé, une valeur totale de 100 000 euros de lots à gagner. De quoi encourager la visibilité de véritables petits bijoux qui, bien souvent, valent le coup d'œil.

© Yann Belguet

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr