Des professionnels du droit sensibilisés au handicap

Résumé : L'association "Droit pluriel" propose aux avocats et autres professionnels du droit une formation au handicap, pour faciliter l'accès à la justice pour tous. Un projet pertinent, soutenu par le Défenseur des droits et qui attire de nombreux pros.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« La justice, tout le monde doit y avoir droit ». Voici le credo de Droit pluriel et sa mission « Professionnels du droit et handicap », coordonnée par le Défenseur des droits. Née en 2014, cette association dresse un état des lieux des relations entre professionnels de la justice et citoyens en situation de handicap, à l'issue d'une enquête nationale. Résultat ? « Le handicap constitue un vrai frein à l'accès aux droits et à la justice », constate Anne-Sarah Kertudo, juriste sourde et appareillée, à l'origine du projet. « La connaissance du handicap qu'ont les professionnels du droit est insuffisante […]. Ce qui manque, c'est savoir ce que c'est que d'être en situation de handicap, et les conséquences que cela induit sur la vie de la personne  », remarque Patrick Gohet, adjoint au Défenseur des droits.

Se mettre à la place de la personne

Pour ces raisons, Droit pluriel propose une formation adaptée et plaide pour qu'un module de trois heures, consacré au handicap, soit intégré aux programmes de toutes les écoles de professionnels de la justice. Une formation est également disponible pour les avocats, juristes et autres magistrats exerçant déjà leur profession, afin de permettre à tous un accès libre et gratuit à l'information juridique. « Nous souhaitons que les professionnels se mettent à la place des gens et comprennent les difficultés ressenties pour trouver en eux-mêmes les solutions », précise Anne-Sarah Kertudo.

Une formation qui suscite l'intérêt

Des avocats qui communiquent en langue des signes, des informations visuelles à transmettre à un justiciable aveugle en audience… Les solutions sont là. « Nous rencontrons beaucoup de candidats ; il y a un réel intérêt pour ce genre de formation et une très forte demande des professionnels de la justice », poursuit Mme Kertudo, qui a travaillé en amont avec eux. L'association met à disposition de tous un rapport intitulé Profession du droit et handicap, en version accessible sur Internet. Ce projet innovant a été récompensé le 29 juin 2017 lors de la 10e édition des prix Ocirp handicap dans la catégorie « Citoyenneté » (article en lien ci-dessous).

© Ocirp

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 22-07-2017 par lAvyanne :
Bonjour,
C'est une Belle et réelle initiative! Cette formation devrait être ouverte également aux accompagnants particuliers(nous les parents) et professionnels(formations Educ.spec. AVS,CRA, CERTA, MDPH,neuropsy,pedopsy, psy, ortho,CCASS, ortopthiste,neuropediatre,psychomot, kiné,médecins physiques,CMP, PMI....

Le 24-07-2017 par roux :
c'est une belle cause beaucoup handicapés connaissent pas leurs droits il faut le lien entre les deux

Le 25-07-2017 par stefan :
Une question de droit : une personne handicapée, soumise à des hospitalisations multiples sur demande du médecin (mais avec le consentement du patient) peut-elle bénéficier de délais de prescription supplémentaire (de suspensions pendant les longues périodes d'hospitalisation par exemple) en droit civil ? (délai de prescription normal 5 ans) ? Merci

Le 31-07-2017 par marie-tintin :
je suis d'accord avec IAvyane, que ce soit nous les parents, les avocats et les services administratifs( impôts, Mairie, hôpital, CAF ect.) il n'y a pas assez de connaissance du monde handicap, dès que l'on dit quand on accompagne son fils ou fille dans un magasin( Orange, Free ect.et que l'on annonce que l'on prend la parole car la personne est sourde, on me regarde avec des yeux méfiants et stupéfiants. C'est pénible à la fin

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr