Nestlé recrute sur Hello Handicap

Humeurs: Retraite possible à 55 ans, un leurre ?

Résumé : les périodes de maladie, maternité, invalidité et accident du travail ne donnent droit qu'à 4 trimestres pour toute la vie active, dans le calcul de la durée de la cotisation...

Par , le 

Nous avons traité dans ces colonnes de la nouvelle retraite avec, pour les personnes handicapés, une retraite possible à 55 ans. Mais, et la limitation est grave, les périodes de maladie, maternité, invalidité et accident du travail ne donnent droit qu'à 4 trimestres pour toute la vie active, dans le calcul de la durée de la cotisation. Ces périodes sont pour la plupart des périodes cotisées, mais ces trimestres ne sont pas validés. Cette différentiation est nouvelle : avant on "bidouillait" les taux de revalorisation, on demandait plus de trimestres, mais là, c'est le comble:
on peut arriver à travailler sans que cela soit pris en compte, on rêve !

Il vaut peu de faire l'effort d'être gravement handicapé que de faire l'effort de travailler ! Celle qui vous écrit a vu sa prothèse de hanche changée 3 fois en 2 ans, par ce qui semble être une erreur (les experts trancheront un jour, peut-être) mais outre la douleur, l'argent pour finir par aller sur Paris puis en rééducation en Bretagne, son boulot perdu, elle va voir 3 trimestres d'arrêt maladie non validés.

Nous ne sommes pas seuls, les périodes de chômage INVOLONTAIRE, de stage de programme d'insertion, de préretraite, de période de guerre, de détention provisoire (s'il y a relaxe, elle les fait prendre en compte ou non ?) et le service militaire à l'exception de 4 trimestres.

On nous jette quelques miettes pour nous calmer : deux trimestres seront validés si les périodes de chômage ou maladie, par exemple, sont à cheval sur deux trimestres. A bon ? ! A cheval de combien, 1 jour, 1 semaine. Qui décidera ?

En 2001, c'était créée l'Association pour la Gestion du Fond de Financement de l'AGIRC et de l'ARRCO, l'AGFF, structure destinée à financer le surcoût de la retraite 60 ans. Elle était financée par les Employeurs et les Salariés:

- Sur la tranche 1, la cotisation est de 1,20% pour l'employeur et de 0,80% par le salarié (ce qui correspond à une répartition 60/40)

- Sur la tranche 2, la cotisation est de 2,2%(pour les salariés non-cadres) et sur la tranche B (pour les cadres) est supportée à raison de 1,30% par l'employeur et de 0,90% par le salarié (ce qui correspond à une répartition 60/40. A partir du 1er janvier 2006, les cotisations des cadres augmenteront de 0,20 % pour la part salariale et de 0,10 % pour la part patronale.

Vous n'aviez pas imaginé que la retraite à 60 ans était un cadeau ? Dans ce cas détrompez-vous : c'est vous qui payez. Le 12 novembre 2003, cet organisme a vu sa vie pérennisée jusqu'en 2008, pour assurer une retraite complémentaire dès la liquidation de leur droit au régime général.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr