Une équipe mobile pour enfants autistes sans solution

Résumé : En Essonne, un nouveau dispositif aide les jeunes autistes et soulage les parents en proposant une réponse ponctuelle, une journée par semaine, à ceux laissés sans solution. Un accompagnement inédit, de ville en ville, entièrement gratuit.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Ces enfants autistes étaient sans solution, parfois rejetés d'IME (instituts médico éducatif), laissés à la charge des familles depuis des années. Ils ont trouvé une alternative ponctuelle auprès des « Enfantastics », un service itinérant innovant de l'Epnak (Établissement public national Antoine Koenigswarter).

Un service gratuit

Ce service, gratuit, s'adresse aux parents qui souhaitent s'offrir un peu de répit et de soutien dans la prise en charge de leur enfant de 0 à 20 ans. Chaque jour ouvré, excepté le mercredi, de 9h à 16h30, six d'entre eux sont accueillis jusqu'à un jour et demi par semaine dans des salles mises à disposition par les municipalités du Sud de l'Essonne. Son originalité ? Ne pas être localisé à un endroit particulier et se déplacer à la demande via un système de rotation. « Le concept est simple, c'est un jour, une ville, en fonction des communes qui disposent de salles adaptées et sécurisées », précise Elvez Beladjal, chargée de mission. Rattaché à l'Institut médico-éducatif (IME) Gillevoisin, à Janville-sur-Juine, le dispositif est opérationnel 210 jours par an, excepté durant le mois d'août.

Une équipe mobile

Pour être orientés vers les Enfantastics, les jeunes doivent avoir une notification de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de l'Essonne, avec une orientation en IME. Ils sont encadrés par une équipe mobile composée d'orthophonistes, de psychologues ABA (méthode comportementale), d'éducateurs…, qui proposent un accompagnement spécifique et personnalisé à travers de multiples activités. C'est l'occasion, en partenariat avec la famille, de travailler le projet personnalisé du jeune. « Léo a fait beaucoup de progrès ces derniers mois. Il arrive beaucoup mieux à communiquer et à se faire comprendre », explique Laetitia, sa maman. Près de 8 000 Essonniens seraient concernés par des troubles du spectre autistique, dont 2 500 ont moins de 20 ans. Sur ce total, 700 nécessitent une prise en charge en établissements or, aujourd'hui, 350 sont laissés « dans la nature ».

En attente d'une autre solution

Cet accueil temporaire n'a pas vocation à remplacer une prise en charge dans la durée ; une coordonnatrice propose donc d'établir des passerelles avec d'autres structures et aide les familles dans leurs démarches administratives et l'ouverture aux droits. Des formations gratuites doivent également être proposées aux parents. En fonctionnement depuis mars 2017, les Enfantastics ont été officiellement inaugurés le 25 juin 2018. Un camion aux couleurs pétillantes sillonne les routes de l'Essonne pour se faire connaître et tenter de mobiliser d'autres villes pour donner à ces enfants une place pleine et entière dans la cité. Et, pourquoi pas, essaimer ailleurs… Selon les initiateurs du projet, « il n'existe pas d'autres initiatives d'accueil temporaire de ce type en France ».

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr