Paraplégique, il part pour 3 000 km en fauteuil connecté

Résumé : Étudiant paraplégique, Ibrahim Khalil Hamzaoui est parti en fauteuil roulant électrique sur les routes de France le 2 mai 2016. En un mois, il compte parcourir 3000 km, tout en sensibilisant les personnes handicapées à l'importance des études.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

C'est ce qu'il appelle un premier tour de France scientifique. C'est aussi un rêve devenu réalité pour Ibrahim Khalil Hamzaoui, doctorant en informatique à l'université de Lille 1, qui poursuit son tour de France en fauteuil électrique après un départ de Lille lundi 2 mai 2016. Le jeune homme, paraplégique depuis l'âge de 4 mois à cause d'un vaccin antipolio non réfrigéré, voyage dans le cadre de son sujet de thèse : « L'optimisation de la consommation énergétique des smartphones ».

Pour la science et pour le handicap

À 33 ans, cet étudiant, pour qui « les voyages ont toujours tenu une grande place », vise trois objectifs : réaliser un record de distance en fauteuil roulant, prendre des mesures dans le cadre de son projet de thèse et sensibiliser les personnes handicapées à l'importance des études supérieures. Pour cela, Ibrahim intervient dans plusieurs universités pour échanger avec les étudiants. « Je veux montrer que le handicap ne doit pas être un frein mais un levier pour avancer ! », explique-t-il, lui-même très sportif. Lorsqu'il ne planche pas sur son sujet de thèse, le jeune homme pratique régulièrement la natation et le tir à l'arc.

Fauteuil hyperconnecté

Son fauteuil électrique tout terrain (FTT), financé en grande partie par le CNRS (Centre national de recherche scientifique), a été conçu spécialement pour l'occasion et peut rouler jusqu'à 25 kilomètres/heure. Ultramoderne, il est équipé de trois batteries rechargeables et transmet, tout au long du voyage, des données scientifiques telles que la vitesse ou la température. « Avec ce défi, mon objectif est de faire avancer la recherche scientifique, de faire progresser l'automatisation de l'adaptation des smartphones à leur environnement. On pourrait gagner plusieurs heures d'autonomie », estime le scientifique. Des capteurs anti-escarres informent même Ibrahim du moment où il doit changer de position.

Tester les performances des objets connectés

Suivi par un accompagnateur en camionnette pour assurer sa sécurité, le doctorant est parti de Lille avec, pour première destination, la Rochelle. La deuxième étape du voyage se fera entre autres par Bordeaux et Toulouse, puis par Montpellier, Lyon et Dijon avant de rejoindre Lille en passant par la capitale. Ibrahim devrait achever son périple le 3 juin 2016. À l'issue du voyage, il se servira de toutes les données qu'il aura pu récupérer pour poursuivre son travail de recherche. « Au retour, j'analyserai tous ces résultats, qui seront utilisés pour améliorer les performances actuelles de tous les objets connectés », assure-t-il.

D'autres défis roulants

D'autres sportifs en fauteuil roulant ont pris l'initiative de parcourir des centaines de kilomètres de cette manière, à l'image de Manon, 25 ans, qui a effectué un tour du lac Léman en 2014 ou de Gilles Houbart, ancien guide de montagne qui s'apprête à relier Paris depuis la Savoie fin mai 2016 (articles en lien ci-dessous). Si l'idée de parcourir de longues distances en fauteuil a déjà fait son chemin, celle d'y associer une recherche scientifique est, elle, nettement plus rare.

© Ibrahim Khalil Hamzaoui

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 12-05-2016 par Michel :
bonjour,

juste un mot pour une option : si tu passe par là (PNR du Pilat), je te ferais accéder à la cime d'un arbre... si si, c'est possible, c'est mon boulot.

En attendant, très bon voyage et plein de belles aventures.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches