Formation, plus de collaboration pour une école inclusive ?

Résumé : Un nouveau partenariat a été signé en faveur de la scolarisation des élèves en situation de handicap qui étend une formation destinée aux encadrants et professionnels du terrain. Dans toute la France d'ici 2017 !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Amener les personnels de l'Education nationale, du médico-social, des Agences régionales de santé et des MDHP (Maisons départementales des personnes handicapées) à mieux collaborer, c'est l'objectif d'une formation mise en place en 2015 à titre expérimental et qui devrait être généralisée à toute la France d'ici 2017. Sur deux jours, elle s'adresse à deux types d'acteurs : les encadrants (des MDPH, des ARS, du médico-social et de l'Education nationale tels que les membres de l'INSHEA (Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés) ou les conseillers AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) auprès du recteur) et les professionnels du terrain que sont, par exemple, les coordinateurs d'ULIS (Unités localisées pour l'inclusion scolaire), les enseignants spécialisés….

Créer des liens et des passerelles

Cette formation vise à créer des liens et des passerelles entre des univers qui se méconnaissent, ont rarement pris l'habitude de travailler ensemble et se regardent parfois avec méfiance si ce n'est avec défiance (article en lien ci-dessous). Œuvrer ensemble et travailler à la personnalisation des parcours de scolarisation des élèves handicapés, c'est par ce biais que peut se construire une école plus inclusive. « Cette formation est une très bonne chose, réclamée depuis longtemps par les associations, se félicite Bénédicte Kail, conseillère nationale éducation famille au sein de l'APF (Association des paralysés de France). Les participants se disent satisfaits car ils ont ainsi pu apprendre à se connaître. Chacun nourrit ses propres représentations du métier de l'autre, et ce type de rencontre permet de lever certains a priori et donc de travailler mieux ensemble. »

Dans toute la France d'ici 2017

La phase expérimentale de cette formation été menée en 2015 dans trois académies (Lille, Amiens, Clermont-Ferrand). Mais le ministère de l'Éducation nationale a signé le 22 janvier 2016 une convention partenariale pluriannuelle (2015-2017) avec la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et Unifaf (Organisme Paritaire Collecteur Agréé – OPCA – de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale) pour lui donner une toute autre ampleur. Au premier semestre 2016, ce dispositif sera donc élargi à cinq autres académies (Caen, Rouen, Orléans-Tours, Nantes, Rennes) puis déployé sur l'ensemble du territoire jusqu'en 2017. Cette convention s'inscrit dans la continuité des travaux conduits par le Comité interministériel pour la modernisation de l'action publique (CIMAP) et notamment du rapport « La scolarisation des élèves en situation de handicap » publié en juillet 2013 (en lien ci-dessous).

Et pour les enseignants « lambda » ?

Pour le moment, une seule session est prévue par académie, pouvant recevoir au maximum une trentaine de participants. Alors quelle place pour les enseignants confrontés à l'accueil d'élèves handicapés qui, dans leur très grande majorité, n'y ont jamais été préparés ? « Lors de ces formations, qui sont animées par plusieurs partenaires, dont l'APF, nous avons pas eu l'occasion de former des enseignants des classes « ordinaires », poursuit Bénédicte Kail. Il est vrai qu'elles ne leur sont pas spécialement destinées même s'il leur est possible, bien sûr, d'en faire la demande. Mais il y a très peu de places et des milliers de professionnels concernés. Il faut espérer que ce n'est qu'un début. C'est pourquoi nous devons continuer à batailler pour qu'un module handicap soit inscrit dans leur formation initiale, en prévoyant des temps communs avec les professionnels du médico-social. » Prochaine étape ?

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 14-03-2016 par Fabienne SUCH :
Emouvant! Mère d'enfant autiste, administratif dans l'E.N après avoir été prof des école et créé un SESSAD et une école spé autiste "Parents-thèse" au CRES '34) je n'ai pas pu me voir autoriser de collaborer avec mes collègues de l'ASH quand je m'occupais de l'aménageent des épreuves aux examens!!! pas de communication entre les services refus des chefs des deux côtés: rectorat Montpellier/IA34 alors je vous souhaite bon courage.

Le 21-03-2016 par naomie :
Arrêtons de dire école inclusive, spécialité...
parlons d'abord d'enfant, de citoyen avec juste une différence et tout ira mieux les apprentissages c'est une question de bonne volonté

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches