Grève de la faim : une solution pour toutes les familles

Résumé : Ils ont choisi un jour de canicule pour investir la place de la République, à Paris. Plusieurs proches d'enfants handicapés en grève de la faim. Le gouvernement a trouvé une solution pour toutes les familles.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Dernière minute le 23 juin : le secrétariat d'Etat au handicap s'était, dès le premier jour, engagé à trouver rapidement une solution pour toutes les familles. Il a tenu sa promesse. Vendredi 23, les proches qui avaient maintenu leur piquet de grève place de la République ont cessé leur action. 

Le 19 juin 2017 au matin, ils ont entamé une grève de la faim pour alerter le gouvernement sur la situation préoccupante de familles de personnes handicapées sans solution (article en lien ci-dessous). Place de la République, à Paris, autour d'Elisabeth, mère de Romain, et Jennifer, sœur de Morgan, ces militants ont posé leurs revendications à l'ombre.

4 familles sans solution

Les deux femmes sont soutenues par le Collectif Emilie qui, malgré les efforts déployés pour être entendu par le nouveau gouvernement, a décidé de mener cette action choc face, selon elle, « aux portes closes et a l'inertie » auxquelles quatre familles sont confrontées. Il y a Morgan, 20 ans, autiste sans structure dans le 40. Romain, 15 ans, autiste sans structure dans le 94. Lucas, 3 ans, issu d'une fratrie de trois frères autistes, qui attend une place en Sessad dans le 64. Et Donovan, lourdement handicapé à qui il ne reste qu'un bras de valide. Il a perdu ses jambes fin 2015 après une opération du dos. À ce jour, il manque 13 000 euros (aides MDPH et CPAM comprises...) à sa famille pour bénéficier d'un matériel de toilette et d'un fauteuil roulant ; une demande n'a été déposée que très recemment et qui va être traitée « en urgence ».

Reçues par le cabinet

Le cabinet de la secrétaire d'État en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, aussitôt alerté sur le sujet avait déjà contacté la semaine dernière les familles concernées. Ces dernières avaient néanmoins prévenu : « Nous n'annulerons pas ». Elisabeth et Jennifer ont été reçues le 19 juin dès 9h par un conseiller de Sophie Cluzel qui leur a promis de « trouver une solution au plus tard d'ici 10 à 15 jours ». Mais un plan d'action, en concertation avec les familles, est d'ores et déjà en cours.

D'autres actions en province

Après ce rendez-vous, elles ont tout de même regagné leur piquet de grève, particulièrement éprouvées par les fortes chaleurs qui s'abattent sur la Capitale. « On peut tout de même boire de l'eau, explique Karine, Heguy, membre du Collectif Emilie, présente à leurs côtés. Ce n'est pas la vocation de notre collectif de se mettre en danger ». Au total, sept personnes sont engagées dans cette action parisienne, dont Marie-Laure Darrigade, co-responsable du livret handicap de La France insoumise. D'autres sont également menées en province, toute la semaine. Et plus.... Par des parents, des associations, qui sont invités à poster une photo d'eux avec un panneau mentionnant le slogan suivant : #Cessezlindifférencefaceàladifférence#19JuinJepeuxpasjaiRepublique.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 20-06-2017 par Agnes :
Moi même PMR ras le bol de se battre pour un droit à une vie comme tout le monde en plus que de se battre avec son handicap le logement est vraiment un énorme soucis et la suppression des apl une honte

Le 20-06-2017 par sm :
On est dans la même situation .Suppression AAH et impossibilité d'insertion par les conseillers pole emploi pour problème de santé et age. Au secours la précarité me tue.

Le 21-06-2017 par Bravo aux Mamans courage :
"une réponse promise d'ici 10 jours"
Est ce que ces mamans doivent faire la grève de la faim encore 10 jours ???
C'est quoi ce pays d'inhumains

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr