Télévision et santé

Résumé : La télévision accroît les risques de déficience visuelle, autisme et obésité

Par , le 

LONDRES, 19 fév 2007

[BC][EC]La télévision présente pour les enfants un risque supérieur à celui généralement admis, car elle augmente les probabilités de souffrir de déficience visuelle, d'obésité, d'autisme ou de connaître une puberté prématurée, selon une étude parue.
[BC][EC]Cette étude, publiée dans le journal scientifique Biologist, conclut que la réduction du temps passé devant la télévision par les enfants doit être une priorité.
Elle montre que la télévision freine la production de la mélatonine, ou hormone du sommeil, qui régule les rythmes biologiques. Celle-ci affecte le cycle du sommeil, le système immunitaire, et le début de la puberté.
[BC][EC]Un taux bas de mélatonine pourrait être la raison principale pour laquelle les filles atteignent la puberté plus tôt que dans les années 50, selon l'étude du psychologue Aric Sigman.
Il favoriserait aussi les risques de cancer, estime le Dr Sigman.
[BC][EC]L'étude avance qu'une forte exposition à la télévision pendant l'enfance accroît les risques d'autisme, de déficience visuelle et d'obésité.
[BC][EC]Elle montre également que la probabilité de développer la maladie d'Alzheimer augmente avec chaque heure supplémentaire passée devant la télévision par les 20-60 ans.
[BC][EC]La télévision est associée à l'insomnie chez les jeunes enfants et favorise le risque de diabète.
Le Dr Sigman met en garde contre ce qui pourrait être "le plus grand scandale de notre temps", soulignant que le jeune Britannique de six ans type a déjà passé l'équivalent d'une année à regarder la télévision.


cyb/pl/juv


[BI]" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ".[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr