APF : monsieur le Président, je vous fais une lettre...

Résumé : A peine élu, François Hollande reçoit son premier courrier de l'Association des Paralysés de France. Cette dernière y dresse une feuille de routes des actions à poursuivre et engager en faveur des citoyens handicapés. Ne pas perdre de temps...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Mardi 15 mai 2012, François Hollande s'installe à l'Elysée. En guise de bienvenue, l'Association des paralysés de France (APF) lui a rédigé un petit message d'accueil, histoire de ne pas se faire oublier... Elle tient à y souligner ses attentes et priorités. Alors qu'elle considère que le handicap a été absent des débats de la campagne électorale, elle rappelle qu'il est urgent d'engager, dès le début de ce quinquennat, des mesures répondant aux situations dramatiques vécues par des personnes en situation de handicap et leur famille. L'APF demande donc au président de la République d'impulser et de préciser la feuille de route qu'il entend donner au gouvernement en matière de politique du handicap, et cela en s'inscrivant dans les orientations de justice sociale et d'égalité prônées par le candidat. Mais pour mâcher le travail au nouvel élu, aux nouveaux nommés, l'APF ne se contente pas de revendiquer, elle sait aussi proposer. Voici donc quelques chantiers urgents qui, selon elle, sont à mener...

Accessibilité universelle : objectif 2015 !


C'est l'enjeu majeur pour réussir l'objectif de 2015. L'APF invite donc le président de la République et son gouvernement à définir le cadre et les conditions pour répondre à l'échéance du 1er janvier 2015 sur la mise en accessibilité de tous les bâtiments et des moyens de transports. Elle demande la création d'une Agence nationale de l'accessibilité et de la conception universelle chargée de valoriser et mutualiser les pratiques innovantes, suivre et contrôler les dispositifs publics, élaborer et coordonner les normes et standards et enfin gérer une caisse de financements publics. Au-delà d'un observatoire à l'accessibilité et à la conception universelle, qui par définition ne fait qu'observer, une agence permettrait d'agir concrètement pour la construction d'une France accessible à tous !

Justice sociale : tous concernés !


La crise sociale actuelle n'a pas épargné les personnes en situation de handicap, notamment celles ne pouvant pas ou plus travailler, bien au contraire ! Frappées de plein fouet par de nombreuses nouvelles dépenses, les personnes bénéficiaires de l'allocation aux adultes handicapés (AAH), de pensions d'invalidité ou de rentes vivent toujours largement sous le seuil de pauvreté ! L'APF demande au président de la République d'indexer, dès à présent, l'AAH et des pensions d'invalidité sur l'évolution du SMIC. L'association attend également, pour l'été 2012, l'engagement d'une véritable concertation pour la création d'un revenu d'existence égal au SMIC brut, indépendant des ressources du conjoint, et sortant du dispositif des minimas sociaux.

Protection sociale : plus de sécurité !


Le renforcement de la protection sociale constitue également un sujet incontournable pour l'APF qui demande l'évolution du dispositif de politique d'autonomie et de compensation afin de permettre l'élargissement de la prestation de compensation du handicap (PCH) à tous les besoins : domestiques, aide à la parentalité, aide à la communication... Elle attend une meilleure couverture, sur l'ensemble du territoire, en matière d'offres de services de santé et de services médico-sociaux. L'association réclame également la suppression de toute franchise médicale et un accès élargi à la CMU-Complémentaire afin de garantir un égal accès aux soins pour toute personne, quelles que soient ses ressources.

Services médicosociaux : gare au péril

Enfin, les contraintes financières pèsent fortement sur la pérennité et sur l'évolution de certains services sociaux et médico-sociaux. L'APF est particulièrement préoccupée par l'avenir des services d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD). En effet, elle se bat pour proposer des prestations d'aide et d'accompagnement à domicile de qualité, dont toute personne peut bénéficier, quel que soit ses ressources, son type de handicap ou son lieu de résidence. Aujourd'hui, certains services sont mis en péril, faute de financement par certains conseils généraux. Il devient donc nécessaire d'imposer un financement à hauteur des besoins et une révision des modes de tarification pour les structures médico-sociales basée sur l'évaluation des besoins des personnes.

Jeunes en situation de handicap : égalité des chances


La jeunesse, l'un des principaux thèmes de François Hollande durant sa campagne, est aussi une priorité pour l'APF. Cette dernière lui suggère la mise en place, dès la rentrée scolaire de septembre 2012, d'un dispositif de soutien à tout enseignant qui accueille un enfant ou un jeune ayant des besoins spécifiques. Tout enfant ayant obtenu le droit de bénéficier d'un(e) auxiliaire de vie scolaire (AVS) ou un assistant de scolarisation à partir de septembre 2012 doit voir l'effectivité de ce droit garanti dès le premier jour de sa rentrée scolaire !

Emploi : combattre le chômage

Une nouvelle politique de l'emploi doit aussi être mise en place afin de permettre aux personnes en situation de handicap d'accéder au monde du travail. 19,3% des personnes en situation de handicap sont aujourd'hui au chômage, soit le double du taux de chômage de la population active.

Un haut-commissariat au handicap !


L'APF est également attentive à la question de la gouvernance de la politique du handicap et veillera à ce que chaque texte de loi comporte un volet handicap, comme promis par François Hollande. L'APF attend également la création d'un haut-commissariat au handicap. Afin de travailler ensemble sur ces sujets incontournables, l'association entend rencontrer rapidement les nouveaux responsables politiques.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-05-2012 par HERVE :
merci pour votre combat.
Effectivement, on demande à travailler, arrétez ce dénie, personne n'est à l'abri d'une maladie et oui vu le contexte actuel, comment vivre avec une pension d'invalidité pour cause de SEP (840 €), j'aimerais bien les voir à ma place!!!!!

Le 17-05-2012 par PYRENE 0909 :
Ravie de lire que l'APF se "bouge" pour les personnes en situation de handicap afin de valoriser leurs atouts et de les aider !!
Adhérente de l'APF 09 pour diverses raisons et étant moi-même en situation de handicap, je les remercie beaucoup pour l'aide demandée à M.le Président F.Hollande et espère vraiment qu'elle va aboutir !!

Cordialement,
BOUSQUET Catherine

Le 17-05-2012 par pathinder :
Les propositions que vous avec le nouveau chef de l'état, sont d'une priorité
qui sont nécessaire, pour la santé nous personnes handicapés autonome si on doit être suivi par des malades il nous faut une mutuel mais celle-ci deviennent de plus en plus chère car la sécurité sociale ne nous rembourse pratiquement plus, d'ou vôtre demande pour qu'on est la CMU, quand au sujet d'un job qu'on n'ouvre plus les portes à des centres de formation pour apprendre un métier et ensuite le mettre en pratique, cela fait plus de 10 ans que j'ai quitté le monde du travail et je ne veux pas finir ma vie avec une pension d'handicapé mais je veux retravailler, c'est vital pour moi pour ma santé physique et mentale car je me sens seul et inutile, alors que Monsieur Hollande nous permet de vivre comme tout le monde, on à une pension mais aux yeux de pas mal d'organisme nous sommes moins à plaindre que la personne qui à le RSA qu'une loi soit fait pour tous, je dis bien p

Le 21-05-2012 par Lulupuette :
le Droit des Personnes Handicapées au Travail n'est pas toujours respecté. J'espère qu'avec les nouvelles mesures qui seront mises en place par le nouveau Gouvernement, les personnes handicapées ne seront plus réduites qu'à une allocation,une pension et qu'aux yeux de tous les organismes elles soient considérées comme toute autre personne.

Le 22-05-2012 par lyonnaise69 :
bjr mon cher Président pensez aux HANDICAPES qui SURVIVENT avec leur A.A.H de 750€uros par moisQuand le smig va augmenter a 1700€, nous les handicapés aimeriont que notre AAH augmente aussi
Merci de tout coeur de votre compassion , et de votre humanité.
Salutations distinguées

Le 26-05-2012 par oren :
il serait bien qu'avec un nouveau president socialiste,l'allocation adulte handicappee sois revaloriser,766 euros par mois c'est invivable!!!

Le 30-05-2012 par miami :
il serait indispensable que la reforme sarkozy en 2011 sur l'AAH des travilleurs handicapés en mileu ordinaire soit supprimée ou prenne en compte à nouveau les frais professionnels déclarables sur l'année et non trimestriellement comme actuellement qui défavorisé les travailleurs handicapés.
Cher président pensez aux difficultés grandissantes de ces handicapés avec une réduction de plus de 100 euros depuis cette réforme.

Le 31-05-2012 par fanfan :
bonjour oui se serrai bien que .aah soit augmenter car on arrive pas a vivre .tout et dure

Le 07-07-2012 par jean-paul :
bonjour,Monsieur le président! Je suis handicapée et ne touche que 750 eur par mois! allez vous augmenter l' Aah, pour pouvoir vivre mieux j'ai 61ans! je vous remercie pour votre comprehension! mes Respects

Le 16-09-2012 par gwen78 :
Mouyais, beau combat... mais, je m'informe aussi, moi..... http://grenoble.indymedia.org/2012-09-11-Luttes-sociales-par-la-section-CNT

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr