Haïti, accusées d'être des loups-garous, 3 sourdes lynchées

Résumé : Trois femmes sourdes muettes prises pour des "loups-garous" ont été lynchées à Haïti. Dans certains pays, le handicap continue d'être considéré comme diabolique. Bec-de-lièvre, albinisme seraient aussi des marques maléfiques ou... des grigris !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les nourrissons naissant avec un bec-de-lièvre en Afrique sont souvent condamnés à une vie de paria s'ils ne sont pas rapidement opérés. On les traite de sorciers, leurs parents les cachent, quand ils ne sont pas expulsés de leur village (article en lien ci-dessous). En Tanzanie, des croyances sur les supposés pouvoirs magiques des albinos aliment un trafic d'organes et de membres. Dans certains pays, les fantasmes à l'égard des personnes handicapées conduisent encore aujourd'hui à des actes d'une rare violence, comme ce fut le cas il y a quelques décennies en Europe lorsque l'imaginaire populaire menait à tous les amalgames. Une récente affaire l'illustre de manière dramatique, cette fois-ci à Haïti…

Accusées d'être des loups-garous

Le 18 mars 2016, plusieurs personnes ont lynché à mort trois jeunes femmes, accusées d'être des loups-garous. Leurs corps, partiellement brûlés et mutilés, ont été retrouvés dans un canal d'évacuation des eaux, dans la commune de Cabaret, à une trentaine de kilomètres au nord de la capitale. Une centaine de personnes ont manifesté le 1er avril 2016 à Port-au-Prince à l'appel d'associations de défense des personnes handicapées pour dénoncer stigmatisations et violences à leur encontre.
« C'est un acte barbare commis contre ces commerçantes », a dénoncé Michel Péan, ancien secrétaire d'Etat à l'Intégration des personnes handicapées et originaire de cette ville. « Au lieu d'être l'objet de la charité publique, elles avaient choisi de travailler et c'est sur la route du travail, de la dignité humaine, qu'elles ont été lâchement assassinées », a-t-il déploré. « Tuer quelqu'un sous prétexte qu'il est un loup-garou, ça n'a aucun sens », s'est-il insurgé.

Une marque diabolique

En Haïti, par superstition et par manque d'éducation, le handicap est considéré par certains comme une marque diabolique. Après ces assassinats, « il faut faire passer le message que nous, les gens handicapés, nous sommes des êtres humains à part entière », a lancé Lucknor Lindor, amputé d'une jambe. « On ne doit pas être exclus de la société ». Haïti a signé les conventions internationales relatives aux droits des personnes handicapées, mais il n'y a qu'une poignée d'écoles adaptées. Et les structures permettant l'accès des personnes souffrant de handicap physique ou mental aux services publics sont quasi-inexistantes. « Prendre un transport en commun, c'est une énorme galère », a raconté M. Lindor. « Je me fais insulter par des chauffeurs alors qu'ils devraient, au contraire, m'aider. Je ne demande pas la charité : je vais payer ma course, comme tout le monde », s'est-il agacé. Changer les mentalités est un immense défi pour le gouvernement qui dispose, depuis 2007, d'un secrétariat d'Etat à l'Intégration des personnes handicapées. « Il y a effectivement un travail de sensibilisation et d'éducation à mener sur le long terme », a déclaré l'actuel secrétaire d'Etat Gérald Oriol Junior alors qu'il participait à la manifestation, pour « s'assurer qu'un crime pareil, inacceptable dans la société, ne se reproduise plus ».

© DURIS Guillaume/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 05-04-2016 par Josiane schick :
Sensibilisation,éducation,ce sont les seules solutions pour éradiquer ce problème.Travail de longue haleine.On rejette,par peur.Donner confiance dans ce que l'on ne connaît ou comprend pas.

Le 05-04-2016 par titi37 :
Il y a encore des gens qui pensent que Wolf avec Jack Nicholson est à voir au premier degré...

Le 06-06-2016 par CAPPA :
Salut à tous et à toutes!

Le conseil d'administration du Centre d'Aide aux Personnes à Problèmes Auditifs (CAPPA-Sourds-Haiti) vous infome que les funerailles des trois jeunes femmes sourdes assassinées à Cabaret au mois de Mars dernier, seront enfin chantées ce Samedi 11 Juin 2016. En la deuxième église Baptiste de Port-au- Prince sise à la Rue Saint Martin # 150, à 6 heures AM.

CAPPA-Sourds-Haiti compte sur votre présence et supports.

Merci à vous!

Joel Thomas
Président du conseil d'administration de CAPPA-Sourds-Haiti

Téléphone: +509-4097-1445
International: +202-618-1022
WhatsApp: +509-3710-4711
Adresse électronique: cappahaiti@gmail.com
www.freewebs.com/cappahaiti

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches