Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Les Williams ? Une maladie rare qui s'affiche dans le métro!

Résumé : Le 29 février 2016, lors de la 9e Journée des maladies rares, l'association Autour des Williams lance sa campagne "Différent comme tout le monde" pour porter un regard positif sur cet accident génétique rare qui touche 1 naissance sur 7500.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Ils ont de yeux bridés et l'iris étoilé, le nez en bouton et les joues pleines. Ce sont les « Williams »... Le 29 février 2016, à l'occasion de la 9e Journée internationale des maladies rares, l'association du syndrome de Williams et Beuren, Autour des Williams, lance sa nouvelle campagne de sensibilisation. Sa marraine, Emmanuelle Gaume, productrice et animatrice, s'affichera aux côtés de son filleul Marius, porteur de la maladie. Fort du succès des éditions précédentes, un nouvel appel à mobilisation accompagnera cette campagne sur les réseaux sociaux afin de toucher un public toujours plus large. Avec le soutien de la RATP, pour la 3e année consécutive, cette action de sensibilisation se déploiera sur tout le réseau Ile-de-France. Son message ? « Différent comme tout le monde » ! Pour poser un regard neuf et positif sur le handicap. A cette occasion, sera lancé le nouveau site de l'association,  www.autourdeswilliams.org.

Qu'est-ce que le syndrome de Williams et Beuren ?

Le syndrome de Williams et Beuren est un accident génétique rare, caractérisé par la perte d'une trentaine de gènes sur le chromosome 7. Sans cause ni traitement connus à l'heure actuelle, cette maladie touche environ une naissance sur 7 500. Peut-être 3 000 personnes affectées en France et 300 000 dans le monde ! Ses principaux symptômes sont : des malformations cardiaques, un retard intellectuel et moteur, une modification des traits du visage, des difficultés d'attention et d'apprentissage, d'alimentation et de sommeil chez le petit enfant, une hyper sensibilité aux bruits. Les personnes atteintes sont généralement joyeuses, très sociables et, pour certaines, douées pour la musique. Grâce à des rééducations complétées d'un suivi multidisciplinaire précoce par des professionnels de la santé et de l'éducation, certains enfants porteurs du syndrome de Williams peuvent acquérir un certain degré d'autonomie à l'âge adulte.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches