CGI propose 120 postes en CDI, postulez

Une fondation handicap accueille 36 réfugiés mineurs

Résumé : 36 réfugiés de Calais, mineurs, sont accueillis dans le Rhône par une fondation dédiée au handicap, dans des locaux laissés vacants. Fondation créée en 1944 pour recueillir des enfants orphelins et meurtris par la guerre. Dons de vêtements bienve

Par , le 

Réagissez à cet article !

36 mineurs réfugiés de Calais accueillis par la Fondation OVE dans son établissement de Chatillon-d'Azergues (Rhône), près de Lyon, dans la nuit de mercredi 2 au jeudi 3 novembre 2016. Une opération d'accueil d'urgence réussie grâce à la mobilisation des équipes de cette Fondation, professionnels de l'accompagnement de jeunes en difficultés, soit en raison d'un handicap, soit à cause d'un accident de la vie. « Nous sommes fidèles à nos valeurs d'accueil inconditionnel depuis la naissance de la Fondation en 1944, qui recueillait les enfants orphelins et meurtris par la guerre, précise Christian Berthuy, son directeur général. Nous avons proposé à la Préfecture notre site de Chatillon d'Azergues qui était vacant depuis quelques mois suite au déménagement des résidents atteints de surdité vers un nouvel établissement à Lyon. Nos équipes ont œuvré pour la plupart bénévolement à rendre ce site propre à l'accueil de ces jeunes. »

Un immense dénuement

Philippe Mortel, directeur général adjoint responsable de la région Rhône-Alpes a encadré leur installation : « Il est important de recevoir ces personnes en fragilité psychologique dans les meilleures conditions. Les premiers besoins sont surtout les soins (2 blessés) la nourriture, l'hygiène, et l'habillement. Un accompagnement professionnel est indispensable, c'est notre métier, avec du temps de psychologue, des éducateurs spécialisés, des professeurs et traducteurs. Les jeunes mineurs sont encadrés jour et nuit et ne peuvent sortir qu'accompagnés d'un membre de notre équipe. La souffrance psychologique est très perceptible et nécessitera un travail de fond avec nos équipes. Ils sont arrivés très fatigués. Nous n'avons déploré aucune fugue. L'ambiance est grave, il faut le comprendre dans les conditions de vie qui étaient les leurs à Calais, mais sereine, et tous se montrent reconnaissants et volontaires. »

Vêtements bienvenus

La Fondation fait appel à la générosité publique car ces jeunes sont arrivés pour beaucoup avec, pour seul bagage, une tenue légère. Ils ont besoin de vêtements chauds, blousons, pulls, chaussures, chaussettes, articles et linge de toilette, fournitures scolaires. Les dons en matériel et nature sont recueillis à la mairie de Chatillon et au siège de la Fondation.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches