1 000 sportifs avec un handicap mental se défient !

Résumé : C'est la ville de Nantes qui accueille la 9e édition des Jeux nationaux d'été Special Olympics, du 29 juin au 2 juillet 2017. Mille sportifs avec un handicap mental sont attendus...

Par , le 

Réagissez à cet article !

Douglas, Patricia, Stéphanie, Antony, Loris, Alexandre, Ahmed… Tous sont des athlètes Special Olympics et, avec eux, comme pour les 15 000 sportifs qui rejoignent les évènements Special Olympics chaque année, le dépassement de soi prend tout son sens. Du 29 juin au 2 juillet 2017, ils seront près de 1 000 participants en situation de handicap mental et leurs coaches à rivaliser à Nantes.

Ouvert à tous

Tous les 2 ans, Special Olympics France organise ses Jeux nationaux d'été et d'hiver. À Nantes, durant 4 jours, ils investiront le stade Pierre Quinon, la salle du SUAPS, le parc du Tir-aux-pigeons, le boulodrome du Bêle et le stade de l'Amande. 5 sports en lice : athlétisme, football à 7, basketball, activités motrices et pétanque. Comme toutes les rencontres organisées par Special Olympics, les Jeux nationaux d'été sont ouverts à tous, sans élitisme. L'objectif étant d'offrir aux personnes avec un handicap mental l'opportunité de s'épanouir grâce au sport et de voir leurs capacités reconnues par tous.

700 000 personnes en France

En France, 700 000 personnes sont concernées. Là où la société ne voyait que des limites, la pratique sportive ouvre des horizons, elle transforme des vies. « Ceux que la société laisse le plus souvent dans l'ombre ont l'opportunité de montrer qu'il y a un champion en chacun de nous et de voir leurs capacités reconnues par tous », explique l'organisateur dans un communiqué.

© Special Olympics

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr