Comité du handicap : principales mesures, dès 2017 ?

Résumé : Manuel Valls a annoncé le 2 décembre 2016 une nouvelle feuille de route comportant 90 mesures pour "simplifier la vie quotidienne des personnes handicapées" et "améliorer leurs droits sociaux. Quoi de neuf ?

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

"Les réponses ne sont pas toujours satisfaisantes, alors même que 12 millions de Français vivent avec un besoin spécifique en matière d'autonomie", a déclaré le Premier ministre lors du Comité interministériel du handicap qu'il a présidé le 2 décembre 2016 à Nancy, disant vouloir permettre que chaque personne concernée "trouve une solution adaptée". Le Gouvernement s'est engagé à renforcer l'offre médico-sociale (établissements et services d'accompagnement). Sur les 180 millions d'euros sur la période 2017-2021 annoncés en mai par François Hollande, 59 millions seront délégués aux Agences régionales de santé "dès 2017". Les modes d'accompagnement seront diversifiés, via la création de "pôles de compétences et de prestations externalisées", destinés à financer les interventions de professionnels libéraux - psychologues, éducateurs – auprès des personnes handicapées.

Ecole, autisme, établissements…

Des places en établissements seront créées, notamment dans les territoires les moins bien dotés, pour les handicaps "lourds et complexes", selon le dossier de presse. Ces places seront aussi destinées aux jeunes adultes actuellement maintenus en établissements pour enfants, faute de places dans des structures adaptées à leur âge. En outre, l'offre médico-sociale sera développée en Outre-mer. Le Gouvernement a par ailleurs annoncé que la concertation sur le 4e plan autisme serait lancée en janvier 2017. Pour "renforcer l'offre de scolarisation", ce plan pluriannuel comportera la création sur deux ans de 100 unités d'enseignement en écoles élémentaires, et d'une unité localisée d'inclusion scolaire (Ulis) par département, notamment dans les collèges.

PCH au-delà de 75 ans

La prestation de compensation du handicap (PCH), qui sert notamment à acquérir des aides techniques, pourra être demandée au-delà de 75 ans, cette barrière d'âge étant supprimée pour les personnes qui étaient éligibles avant 60 ans. Elle pourra servir à financer des aides humaines pour les parents handicapés ayant de jeunes enfants. Autre chantier : l'accès à la prévention et aux soins. Le gouvernement promet de débloquer "7,4 millions d'euros supplémentaires" pour faciliter les parcours de soins et "10 millions d'euros" pour "accompagner les personnes handicapées psychiques et favoriser le maintien à domicile". L'accès aux audioprothèses sera aussi "facilité", notamment en définissant "un prix limite de vente" et en relevant le "tarif de prise en charge par l'Assurance maladie". Ce chantier sera lancé "dès le premier semestre 2017".

Pour "faire évoluer le regard de la société", la santé mentale et le handicap psychique pourraient être déclarés "grande cause nationale 2017", ou faire l'objet de campagnes nationales. Comme annoncé par François Hollande, une attention particulière sera portée au polyhandicap (associant déficiences motrices et intellectuelles), qui représente une naissance sur mille, afin de développer un "accompagnement de proximité" et de "faciliter scolarisation et apprentissages" (liste des 90 mesures en détail en lien ci-dessous).

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 03-12-2016 par STOP Gauche handicaphobe !!! :
12 millions de Français vivent avec un handicap ou une maladie invalidante

Il faut s'occuper des personnes handicapées purement électoraliste pendant 4,5 ans ils les ont discriminé

Il faut barrer la route à cette gauche handicaphone

Le 03-12-2016 par Alex :

Et la marmotte? Faut arrêter de pondre des mesures jamais respectées faisant d'un bon nombre de familles "des abandonnés de la société" Par contre ces familles on n'oublis surtout pas de les taxés!!!! Pour les impôt elles restent reconnus mais pour le reste...Vive les scandinaves et surtout pauvre france

Le 04-12-2016 par yannick beauvais :
il faudrait revoir et maintenant le seuil de pauvrete que vit un handicape 1000 euros serait bien pour venir au frais de la vie courante mr le premier ministre ce message est pour vous qui ne soit pas parole en l air

Le 05-12-2016 par yaminal :
A Mr Valls.vous parler beaucoup ,surtout pour changer les choses mais rien ne vient!nos morales baisses car toujours isolés sans aides sauf à faire des dossiers a qui il manque a chaque fois des documents.Dites-moi, quand on est handicapée et que l'on ne peut pas faire nos démarches; comment fait on ?Quand les organismes sociaux sont débordés et qu'ils ne peuvent rien pour vous aider à part si j'ai de quoi payer, ce qui n'est pas le cas:A.H.A.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches