Vestiaires : la série à succès qui bouscule le handicap

Résumé : Soirée de lancement de la saison 8 de Vestiaires, la série handi-grinçante qui cartonne toujours autant. 330 épisodes, des guests fidèles et une nouvelle venue, Brigitte Macron en personne qui accorde à toute l'équipe une "très bonne note".

Par , le 

Réagissez à cet article !

330 épisodes depuis son lancement en 2011. La série Vestiaires fait un carton avec, en moyenne, 2,5 millions de téléspectateurs chaque semaine. Qui aurait misé sur ce concept lorsqu'Adda Abdelli et Fabrice Chanut, à la fois auteurs et comédiens, sont venus frapper à la porte de France télévisions avec leur pitch : une bande de nageurs handi qui se baladent en slip et se tirent la bourre dans les vestiaires d'une piscine ? Et, pourtant, l'idée a séduit et s'est imposée. Huit ans, c'est une rare longévité.

Une ministre et une première dame

Le 18 septembre 2018, la prod lançait officiellement sa huitième saison au cinéma Gaumont Opéra, à Paris, en présence de toute la ribambelle de déjantés qui, pour une fois, n'a pas égratigné les bonnes manières. Deux invitées protocolaire étaient en effet conviées, Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au handicap qui, en passant, a trouvé la solution pour remettre en service l'ascenseur dédié aux personnes handicapés, et Brigitte Macron qui faisait une apparition dans l'un des épisodes (article en lien ci-dessous). Selon Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, cette « fiction interroge sur la place des personnes handicapées dans la société ». Elle assure que les chaînes du groupe font « beaucoup pour lutter contre toute forme de discrimination, et notamment le handicap ».

Une implication forte

L'équipe de Vestiaires s'est, de son côté, investie dans la campagne Duoday mise en œuvre le 26 avril 2018 dans toute la France par le secrétariat d'Etat au handicap qui consistait à accueillir le temps d'une journée une personne en situation de handicap en duo avec un collaborateur volontaire au sein d'une entreprise, et dans celle EX ÆQUO menée en mars par le ministère des Sports pour lutter contre les discriminations dans la pratique (articles en lien ci-dessous). Vestiaires a donc plusieurs cordes à son arc : distraire, sensibiliser et pourquoi pas éduquer. Au point de faire officiellement son entrée dans les écoles : « Il y a des professeurs d'école qui passent des épisodes à leurs élèves, entre deux fables de la Fontaine », explique Philippe Braunstein, l'un des producteurs.

Rire du handicap même en zone de guerre

De son coté Yves Bigot, directeur général de TV5 Monde, chaîne francophone internationale, rappelle que la série est diffusée dans 370 millions de foyers à travers le monde et sous-titrée dans quatorze langues. Dans certains pays, notamment du continent africain, touchés par la guerre ou ravagés par les mines anti-personnel, le handicap est une réalité constante, un sujet, selon lui, « brûlant » mais il assure que les téléspectateurs « adorent rigoler, y compris avec des choses graves ». Il réaffirme l'importance de diffuser de tels programmes et, prenant en exemple la participation de Brigitte Macron, espère qu'elle pourra inspirer des premières dames et ainsi encourager la sensibilisation publique aux questions de handicap.

La bonne note de Brigitte Macron

La prestation de Brigitte Macron, diffusée le 15 septembre 2018 (article en lien ci-dessous), a évidemment interpellé les medias et permis à Vestiaires de s'offrir un regain d'audimat. C'est la première fois que l'épouse d'un président français apparait dans une fiction, dans son propre rôle, où elle fait preuve, faut-il le saluer, d'une certaine autodérision. Lors de cette soirée, elle a prononcé un « mini discours inclusif » : « Vous n'êtes pas handicapés dans la série, vous nous faites rire et c'est tout ce qu'on voit. » « Je ne mets pas toujours des bonnes notes mais là vous en avez une très bonne », a conclu cette ancienne professeure de théâtre et de français.

Des guests en pagaille

Les guests sont nombreux à patienter pour inscrire leur nom au générique de ce programme à succès. « On a presque du mal à en faire entrer de nouveaux, confie Sophie Deloche, productrice, car nos habitués comme Clémentine Célarié (actrice), Pascal Légitimus (humoriste), Philippe Croizon (aventurier quadri-amputé), Josef Schovanec (philosophe avec autisme) et Théo Curin (pépite de la natation handisport) se sentent bien sur cette série et ne voudraient laisser leur place pour rien au monde ».

Lors de la soirée, on aperçoit également le visage de Mélanie Ségard, la jeune femme trisomique qui, en mars 2018, a co-animé la météo sur France 2 (article en lien ci-dessous). Tous affirment d'une même voix que l'on peut rire de tout. « Le rire est un vecteur magnifique, confirme Sophie Cluzel, alors même que le handicap peut plonger certaines familles dans le désarroi ». Elle promet une saison qui « va décoiffer », rappelant que le handicap est l'une des priorités d'Emmanuel Macron. Et, là, on est toujours dans la fiction ?

Les 48 épisodes de la saison 8 de Vestiaires sont diffusés depuis le 1er septembre 2018 tous les samedis à 20h45 sur France 2.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr