Emplois des personnes handicapées : l'Etat doit persévérer

10 novembre 2007 • Par

Thèmes :

C'est pourquoi, l'Etat vient de prendre des mesures coercitives contre les administrations.

Rappelons quelques chiffres en 2006 pour apprécier le paysage :

- l'Etat employait 3,59% de personnes handicapées,

- les collectivités territoriales 3,47%

- la fonction publique hospitalière 3,57%.

Le secrétaire d'Etat à la Fonction Publique, André Santini, a souhaité mercredi dernier que l'Etat "se donne les moyens de devenir exemplaire".

En octobre dernier, il avait annoncé que les ministères devraient augmenter de 25% le recrutement de personnes handicapées en 2008 par rapport à 2007, et que ceux qui n'atteindraient pas cet objectif seraient "sanctionnés par un gel en masse salariale équivalent à l'écart entre l'objectif chiffré et sa réalisation".


Même le Président Nicolas Sarkozy a également exigé des résultats enjoignant chaque ministre à lui rendre "des comptes et pas dans dix ans, maintenant !". "Je veux que ça bouge", a-t-il dit.

La création d'un Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), a obligé tous les organismes publics de plus de 20 salariés ne respectant pas l'obligation des 6% de lui verser une contribution annuelle, destinée à aider les personnes handicapées à entrer dans la fonction publique, financer des aménagements de postes de ou rémunérer des assistants pour maintenir en poste un handicapé.

 

La collecte ne va pas sans mal ! Mais les elle devrait rapidement s'améliorer.

lire: http://informations.handica.com/art-emploi-formation-14.0.0.0-2417.php

 

Il est évident que la fonction publique est un formidable gisement d'emploi pour les personnes handicapées.

Le Fond, doit, par conséquent améliorer ses actions de communications auprès des employeurs qui ont n'ont pas le réflexe d'embaucher une personne handicapée.

Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.