Vivre avec un chien d'assistance

Handi'Chiens (Association Nationale d'Education de Chiens d'Assistance pour Handicapés), créée en 1989 sous le nom d'ANECAH, a pour mission d'éduquer des chiens d'assistance destinés à aider au quotidien les personnes handicapées en faut

24 mars 2008 • Par Marie Kristek

Thèmes :

Commentaires11 Réagissez à cet article

Quelles démarches ?
Faire la demande auprès du siège social ou de l'un des quatre centres de formation Handi'Chiens, remplir un dossier et se soumettre à un entretien complet. Pour obtenir un chien, une personne, même avec un handicap lourd, doit faire preuve d'une motivation suffisante pour assumer la responsabilité d'un animal. Elle doit également avoir un bras semi-valide pour pouvoir manipuler la laisse, caresser le chien et récupérer les objets, et posséder une élocution compréhensible, avec de bonnes intonations. Le médecin doit se prononcer (autorisation inscrite dans le dossier d'adoption) sur la capacité de son patient à s'occuper de son animal. Cette démarche implique évidemment le consentement de toute la famille. C'est pourquoi l'association Handi'Chiens réalise l'entretien des postulants au domicile afin de pouvoir apprécier leur mode de vie et détecter, notamment dans le cas de troubles du comportement, des risques potentiels de maltraitance. Reste une contrainte souvent difficile à assumer pour l'entourage : pour préserver le lien entre le chien et son maître et permettre à ce dernier de conserver son rôle de dominant, la famille n'est autorisée à caresser le chien que sur son ordre.

Préparer le chiot
Les chiots sont choisis dès l'âge de sept semaines à la suite d'un test de caractère spécifique permettant d'écarter ceux trop craintifs, trop indépendants ou manquant de soumission. De 2 à 18 mois, ils sont placés dans des familles d'accueil bénévoles qui les familiarisent avec le monde extérieur et participent à leur pré-éducation. De 18 à 24 mois, les chiens reçoivent une éducation spécifique assurée par les éducateurs d'Handi'Chiens sur l'un des quatre centres de formation de l'association, au cours de laquelle ils apprennent les ordres les plus complexes. Ils sont ensuite présentés à un stage de passation afin de rencontrer leurs futurs maîtres et d'apprendre à travailler avec eux.

Ouvrir une porte, allumer la lumière
Tous les chiens d'aide sont éduqués pour répondre à environ 50 ordres vocaux de base. « Hup lumière » et le chien se jette sur l'interrupteur. Mais aussi "Porte" pour ouvrir; "Recule", "Ramasse"... Un stage de 15 jours, avec une équipe de professionnels, est nécessaire pour apprendre à gérer le chien. Au terme de cette formation, il est capable d'ouvrir un placard ou un tiroir, en saisissant par exemple un morceau de tissu accroché à la poignée et de les refermer ensuite d'un coup de patte. Les ordres s'affinent au fil de la relation et des besoins de la personne handicapée : certains chiens ont même appris à déshabiller leur maître en tirant sur son pantalon ou ses chaussettes.

Ramasser ou transporter des objets
S'il ne remplace en aucun cas la famille ou l'auxiliaire de vie, le chien d'assistance est capable de rendre de nombreux services comme ramasser ou de transporter tout objet, même les plus petits comme une carte de crédit ou un trousseau de clés.

Aboyer en cas de danger
La présence du chien est réconfortante car il peut prévenir l'entourage en cas de problème. En réponse à un simple geste de la main, le chien se met à aboyer, mais il arrive souvent que ce dernier prenne les devants s'il suspecte une situation inconfortable pour son maître.

Rester calme en toutes circonstances
Lorsque la situation l'exige (toilettage, soins...), le chien doit être capable de maintenir une position donnée pour ne pas représenter une gêne. Mais même couchés aux pieds de son maître, il reste en éveil et disponible à la moindre sollicitation, par exemple pour effectuer une transaction : face à un comptoir trop haut il donne un porte-monnaie ou récupère un objet. Comble de l'éducation, et pour éviter tout « accident » dans les lieux publics, le chien est même capable d'uriner et de faire ses besoins sur commande.

Se montrer complice et amical
Pour pourvoir entrer dans tous les lieux publics, les chiens (le plus souvent de race labrador ou golden retriever) sont identifiés par une cape Handi'Chiens, munie de poches. Ils sont dressés à ne pas tirer pour aller sympathiser avec d'autres congénères. Mâles et femelles sont stérilisés. Les chiens dominants et agressifs ayant été éliminés lors de la sélection, il est tout à fait envisageable d'avoir un deuxième animal au domicile. Dans la rue, le chien d'assistance constitue un lien social irremplaçable et un formidable vecteur de communication, qui souvent arrive à masquer la présence du fauteuil.

Combien ça coute ?
Les chiens sont offerts aux personnes handicapées, le coût de la formation (environ 12 000 euros par animal) étant, en totalité, assumée par l'association Handi'Chiens.

Handi'Chiens à Paris
Tél. : 01 45 86 58 88
www.handichiens.org

Partager sur :

Commentaires11 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
11 commentaires











Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.