Journée européenne des personnes handicapées

1 décembre 2008 • Par Gilles Barbier

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article

Le thème de la conférence de 2008 est: "Agir localement pour une société accessible à tous"

En 1992, les Nations Unies ont instauré le 3 décembre en tant que Journée internationale des personnes handicapées. Afin d'appuyer cet événement, la Commission européenne organise chaque année (début décembre) une conférence politique au cours de la première semaine de décembre, en étroite collaboration avec le Forum européen des personnes handicapées (FEPH).

Les conférences de la Journée européenne des personnes handicapées font partie des efforts importants de l'Union Européenne (UE) afin de promouvoir une plus grande visibilité des problèmes liés au handicap, tel que défini dans le plan d'action européen en matière de handicap 2003-2010 .
Elles stimulent l'échange d'informations et de bonnes pratiques dans des domaines essentiels pour une meilleure intégration sociale des personnes handicapées, en permettant une mise en réseau plus aisée entre les acteurs principaux des politiques relatives au handicap. À leur tour, les résultats et conclusions de ces conférences sont utilisés dans le cadre du développement futur du plan d'action de l'UE concernant le handicap.

Le processus de ratification de la Convention des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées est en marche. Après la ratification par le 20e pays signataire, la Convention est entrée en vigueur le 3 mai 2008. Jusqu'à présent, quatre États membres de l'UE ont ratifié la Convention, et une proposition de conclusion introduite par les Communautés européennes est en cours de discussion au sein du Conseil de l'UE et du Parlement européen. Tous reconnaissent que le handicap est une problématique liée aux droits de l'homme au sens large et une question de droit. Cela signifie notamment que les personnes handicapées ont les mêmes droits de participer et de contribuer à la société et à l'économie que tout un chacun. L'intégration des questions relatives au handicap dans tous les domaines politiques est le pilier principal de la Convention et la participation du niveau local est absolument essentielle afin de réussir .

En 2008, la Commission a également annoncé une proposition pour une nouvelle initiative législative afin de compléter le cadre législatif de l'UE en matière de non-discrimination, entre autres en vue de s'assurer de la non-discrimination sur la base du handicap en dehors de la sphère de l'emploi, par exemple dans le domaine de l'éducation, de la protection sociale et dans l'accès aux biens et services.

Le respect de la législation en matière de non-discrimination avec la Convention des Nations Unies et la participation de tous les acteurs essentiels, et en particulier les organisations de personnes handicapées au sein du processus politique, étaient encouragés par la présidence slovène dans ses conclusions suivant la deuxième réunion ministérielle informelle sur les questions relatives au handicap.

Alors que les politiques en matière de handicap incombent principalement aux États membres, les politiques élaborées par l'Union européenne complètent et soutiennent les développements nationaux. Les Fonds structurels européens, qui jouent un rôle essentiel dans le soutien des développements nationaux, régionaux et locaux, sont le principal instrument financier de l'UE pour financer les actions à un niveau local. L'article 16 de la réglementation des fonds structurels fait de l'accessibilité des personnes handicapées une condition primordiale.

Alors que 2010 se rapproche et que la fin du plan d'action européen actuel concernant le handicap 2003-2010 touche à sa fin, il est temps de penser au futur et de lancer une large consultation sur les stratégies européennes en matière de handicap à partir de 2011.

 

Partager sur :

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires



Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.