Handicapés et entreprises

Depuis 1987, la loi française fait obligation aux entreprises d'employer des personnes handicapées à hauteur de 6% de leurs effectifs réels

19 février 2003 • Par

Thèmes :

Dans la réalité, la situation stagne et les objectifs ne sont pas atteints. Les quelques entreprises qui répondent à cet objectif, y parviennent depuis peu. La moyenne nationale dépasse à peine les 4% des effectifs des entreprises privées et dans la fonction publique le taux atteint tout juste les 3,5%... Dès 1993, la cour des comptes pointait les incohérences de ce système : " L'obligation est en réalité imprécise : la notion de bénéficiaire est très extensive et vise des populations, telles les veuves et orphelins de guerre, qui n'ont rien à voir avec les personnes handicapées. De plus, le décompte des intéressés est particulièrement complexe (...). " En résumé, plutôt que d'embaucher des personnes handicapées, beaucoup d'entreprises s'engouffrent dans les autres options (sous-traitance, paiement d'une contribution...). Comment faire évoluer la situation en faveur des personnes handicapées ? Sous l'impulsion de l'Union européenne, les choses pourraient changer. Non pas que les autres pays présentent des situations plus enviables, mais la diversité des systèmes offre des pistes à explorer ou à éviter. A ce titre, l'année 2003 a été proclamée année européenne des personnes handicapées. Pour la population concernée, les obstacles s'accumulent à leur propre handicap : difficultés administratives, manque de formation, préjugés... Entre discrimination et assistanat, les insertions réussies tiennent le plus souvent à l'investissement personnel. Nasséra Zerkak (Filigrane Press)
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.