La 1ère plateforme d'entraide pour l'autonomie créée

L'ARS de Mayotte et l'APAJH signent le 31 janvier 2023 une convention-cadre pour la création d'un dispositif innovant : la 1ère plateforme d'entraide pour l'autonomie de France, dans un territoire dépourvu. Objectif : éviter les ruptures de parcours.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article La 1ère plateforme d'entraide pour l'autonomie créée

Ce sera la « première Plateforme d'entraide pour l'autonomie de France », assure la Fédération Apajh. Elle s'implante dans un territoire d'Outre-mer, à Mayotte. Le 31 janvier 2023, avec l'Agence régionale de santé locale, elle a signé une convention-cadre pour la création de ce dispositif innovant. Fonctionnant comme une communauté 360, il sera le premier, avec « un périmètre d'intervention étendu », à accompagner non seulement les personnes en situation de handicap mais aussi les personnes avançant en âge et les aidants.

Apporter une solution concrète à chacun

Elle doit permettre, a fortiori dans un territoire dépourvu de plateforme d'appui, de « construire, en lien avec les acteurs du territoire, une solution concrète pour les personnes sans solutions ou avec une réponse inadaptée », expliquent les partenaires. Objectif : éviter les ruptures de parcours. Par exemple, en l'absence de place en IME (Institut médico-éducatif) pour un enfant en situation de handicap, elle pourra faciliter l'intervention de professionnels au domicile de l'enfant, afin de répondre aux besoins les plus urgents. Cette plateforme devra se déployer dans les futurs bassins de santé mahorais, vers les collectivités locales (Centres communaux d'action sociale...), les établissements et services médico-sociaux, les professionnels de santé en ville et les associations.

Un observatoire pour recenser les personnes fragilisées

La plateforme revêtira également un rôle de « vigie », d'observatoire pour identifier et recenser les personnes en situation de handicap et avançant en âge qui échappent aux circuits traditionnels et dont les situations de vie sont fragilisées. « Son fonctionnement, basé sur l'aller vers, lui permettra d'être réactive et agile », assurent-ils. Par ailleurs, une équipe spécifiquement dédiée aux aidants aura pour mission de les soutenir dans leurs démarches, de proposer des actions directes (information, sensibilisation, guidance parentale, groupes de paroles, pair-aidance) et de permettre du temps de répit.

© Twitter APAJH

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

 
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.