2022 : pour la 1ère fois, l'AAH rattrape le RSA

Pour la 1ère fois, le montant global de l'AAH égale celui du RSA, soit 12 milliards d'euros pour chacun des minimas sociaux. L'AAH observe sa plus forte croissance en 10 ans. La déconjugalisation d'octobre 2023 va-t-elle accentuer la tendance ?

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article 2022 : pour la 1ère fois, l'AAH rattrape le RSA

C'est une première ! En 2022, les dépenses totales consacrées à l'allocation adulte handicapé (AAH) atteignent celles du RSA, selon les derniers chiffres de la Drees*.  12 milliards d'euros pour chaque prestation ! En effet, les dépenses de RSA diminuent de 7,3 % en euros constants alors que celles de l'AAH augmentent de 1,1 %. Les dépenses par allocataire demeurent néanmoins très différentes : en moyenne 788 euros par mois pour un allocataire de l'AAH, contre 527 euros pour un allocataire du RSA.

Impact de la déconjugalisation à venir ?

Mais, çà, c'était avant la déconjugalisation de l'AAH entrée en vigueur le 1er octobre 2023. Elle risque bien d'accentuer cette tendance puisqu'on estime que 120 000 personnes devraient voir leur allocation augmenter de 350 euros en moyenne par mois. On peut également s'attendre à une recrudescence de demandes de personnes qui en étaient jusqu'alors exclues à cause des revenus de leur conjoint, estimées à 80 000 (Lire : AAH déconjugalisée : une entrée en vigueur en octobre 2023). En attendant des données concrètes, Jean Tutoya, ex-président de l'Association des directeurs de MDPH, confirme avoir observé « un bond de 11 % des demandes en juin, suite aux décrets d'application sur la déconjugalisation, seulement sur les dossiers adultes, dont les trois-quarts concernaient l'AAH ».

AAH, la plus forte croissance depuis 10 ans

Fin 2022, 1,29 million de personnes sont allocataires de l'AAH, dont la moitié (48 %) des femmes. Cet effectif augmente de 3,4 % en un an, soit sa plus forte croissance annuelle depuis dix ans. Cette hausse concerne l'ensemble du territoire français (99 départements sur 101). Elle est pour les trois-quarts portée par la hausse du nombre d'allocataires ayant un taux d'incapacité compris entre 50 % et 79 % (AAH 2). Pour comparer, 800 000 personnes percevaient l'AAH en 2005, année de la loi fondatrice sur le handicap, et elles ont dépassé la barre symbolique du million en 2013. 

Du mieux dans l'emploi, RSA en baisse !

Du côté du RSA, 1,89 million de foyers en sont bénéficiaires, soit une baisse de 2,3 % en un an, « portée par l'amélioration de la situation du marché du travail », selon la Drees. Cet effectif avait fortement augmenté en 2020 (+7,4 %), suite à la crise sanitaire, avant de nettement refluer en 2021 (-6,2 %). Rappelons qu'on estime à 30 % le nombre d'allocataires du RSA avec un handicap, notamment psychique, qui ne remplissent pas pour autant toutes les conditions pour obtenir l'AAH (Lire : RSA : pas d'obligation d'activité en cas de handicap ).

4,34 millions d'allocataires de minima sociaux

Au total, fin 2022, 4,34 millions de personnes sont allocataires d'un des douze minima sociaux, soit une légère hausse de 0,4 % en un an, après une nette diminution en 2021 (-3,2 %) qui avait suivi la forte hausse en 2020 (+4,4 %). Le montant total versé s'élève à 30,6 milliards d'euros, soit 1,2 % du PIB (produit intérieur brut), marquant une baisse par rapport à 2021, en euros constants (-3,1 %), c'est-à-dire en neutralisant les effets de l'inflation.

*Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"
Commentaires7 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Handicap.fr vous suggère aussi...
7 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.