3è édition des Trophées H'up : 12 handipreneurs au top !

Des trottinettes qui se transforment en fauteuil roulant, un tapis connecté pour prévenir les escarres... 12 handipreneurs s'affrontent pour obtenir un Trophée H'up. Qui remportera cette 3e édition ? RDV le 9 novembre 2020, à Paris, pour le savoir !

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Le point commun entre un ancien judoka devenu « serial entrepreneur », une figure emblématique des soirées belges qui lance un site de voyage simplifiant la vie des personnes à mobilité réduite (PMR) et un homme qui, après une mort cérébrale, réapprend à vivre et crée sa société inclusive ? Une aventure entrepreneuriale exemplaire, accessoirement un handicap et une nomination aux Trophées H'up 2020. Leur devise : « Handicapés sûrement mais entrepreneurs avant tout ! »

La cérémonie qui met en lumière des « porteurs de projets hors du commun » revient pour une troisième édition le 9 novembre 2020 au Carreau du temple, à Paris. Frédéric Mazella, président fondateur de Blablacar, parrain de l'évènement, « apportera son soutien à cette édition si particulière », annonce Pauline Arnaud-Blanchard, directrice générale de l'association H'up entrepreneurs. L'enjeu : « Favoriser, plus que jamais, la relance d'une économie plus inclusive ».

12 nominés pour 6 trophées

Sur 200 projets transmis lors de l'appel à candidatures lancé en juin 2020, douze ont été sélectionnés par le comité d'experts (spécialistes de l'accompagnement, entrepreneurs, journalistes...). Les finalistes ont jusqu'au 15 octobre pour défendre leur place, date de nomination des lauréats. Six trophées seront ensuite remis lors de la cérémonie dans les catégories « créateur en herbe », « entrepreneur créateur », « entrepreneur expérimenté », « entrepreneur à l'international », « entrepreneur de l'année » et « coup de cœur du public ».

Créateurs expérimentés

Anthony Martins Misse, TRG
Si cet ancien judoka paralympique a su démontrer ses atouts sportifs, son sens des affaires est tout aussi aiguisé. Ancien DJ, formé à la physique acoustique, il monte sa première boîte au cours de ses études et réalise des prestations pour la TV et la radio. S'ensuivent la création et la reprise de quatorze entreprises... Aujourd'hui, il codirige TRG (The Retailers Group) France, une société de conseils en affaires et gestion. « Le handicap permet une nouvelle vision de l'entrepreneuriat », affirme ce chef d'entreprise déficient visuel.

Morgan Lavaux, Gaspard
Devenu tétraplégique après un accident de sport en 2013, ce jeune entrepreneur a décidé de « s'attaquer aux problèmes de fesses des personnes en fauteuil roulant » ! Avec son entreprise Captiv, il développe Gaspard, le premier tapis connecté de prévention des escarres, qui encourage l'utilisateur à ne pas rester inactif tout en détectant et corrigeant les anomalies de posture. De quoi mettre ses concurrents « sur le cul » ?

Souad Yamani, Sy assurance
Paraplégique depuis 25 ans à la suite d'un accident, elle déploie une prestation de courtage en assurance et prévoyance santé inclusive avec son entreprise Sy Assurance. Cette dernière propose notamment des services dédiés aux personnes utilisant des fauteuils roulants ou scooters électriques, ainsi qu'une complémentaire santé sans discrimination liée à l'état de santé.

Créateurs en herbe

Romain Deffrenne, Tomorrow tech
Depuis un accident de sport survenu à l'âge 13 ans, sa jambe droite est paralysée. Passionné par les nouvelles technologies, il souhaite démocratiser le reconditionnement des téléphones en proposant un service accessible, sécurisé et professionnel. C'est l'enjeu du projet Tomorrow Tech, lancé en 2019. Leitmotiv ? « L'an passé, 88 % des Français ont changé de mobile alors qu'il fonctionnait encore », déplore-t-il. Une mauvaise habitude qu'il compte bien enrayer !

Florian Legendre, Vein'art
Vein'art est un service de customisation de dispositifs médicaux ou petits moyens de locomotion. Son ambition : transposer la personnalité des utilisateurs sur ces appareils et ainsi améliorer la vision « rébarbative, froide » qu'ils peuvent susciter.

Sandra Rolland, Cook & sol
Issue d'une famille de restaurateurs, Sandra est d'abord considérée « inemployable » en raison de son handicap. Quelques années plus tard, elle déjoue tous les pronostics et participe à la création d'une vingtaine de restaurants. En 2012, elle ouvre le cabinet Cook & Sol, permettant à des personnes en situation de handicap d'accéder à l'emploi en œuvrant à la création, au développement et à la restructuration d'unités de restauration.

Entrepreneurs créateurs

Charlotte Alaux, Omni
En fauteuil roulant depuis l'âge de 6 ans, Charlotte rêve de faire des balades à vélo... Bien décidée à appliquer les conseils de Didier Roche, co-fondateur des Trophées H'up, et d'Antoine de Saint-Exupéry, écrivain , -« Fais de ta vie un rêve et d'un rêve une réalité »-, elle lance Omni en 2019. Sa solution de fixation permet d'utiliser n'importe quelle trottinette électrique en « carrosse » roulant. N'en déplaise à Cendrillon...

Romain Claudet, Tout le monde en bois
En 2013, Romain est victime d'un grave accident de voiture et déclaré « cérébralement mort ». Après trois mois dans le coma et neuf autres de rééducation, il réapprend à marcher, à vivre. Mais, pour trouver un emploi, c'est nettement plus compliqué... « J'étais trop handicapé pour le milieu ordinaire et pas assez pour travailler en ESAT (ndlr : établissements et services d'aide par le travail) », déplore-t-il. Alors, fin 2019, âgé de 23 ans, il crée Tout le monde en bois, une entreprise adaptée qui produit des bûchettes allume-feu et réchauffe ainsi le cœur de ses employés également en situation de handicap.

Cécile Prioul, Ça ira encore mieux demain
En 2019, Cécile crée Ça ira encore mieux demain en vue de faciliter le retour au poste d'un salarié après une longue absence (arrêt maladie, congé maternité...). Pour ce faire, elle met en place une plateforme interactive pour accompagner à la fois l'employé et le manager. Au programme : séances de télé-coaching, parcours de micro-learning et ateliers sur l'organisation et la confiance en soi. Sa conviction : « L'épreuve nous rend plus forts ! ».

Entrepreneurs à l'international

Lucio Scanu, Stent care
Ce sont des sentiments de solitude et d'incompréhension liés à de multiples hospitalisations qui ont poussé ce candidat originaire de Belgique à concevoir le réseau social européen Stent. Objectif : rompre l'isolement et faciliter l'entraide des personnes en situation de handicap ou souffrant de maladies chroniques et leur entourage. La plateforme compte 10 000 utilisateurs à son actif, « dont beaucoup de Français ».

Alexandre Bodart-Pinto, Everybody travel
Alexandre, originaire de Belgique, est tétraplégique depuis l'âge de 16 ans. Après des études de marketing, il ouvre sa boîte de nuit à Bruxelles et organise des événements internationaux. En 2013, il crée l'association Wheeling around the world pour simplifier les déplacements des PMR en voyage, avant de fonder, en 2019, Everybody travel pour leur permettre d'obtenir des informations sur les infrastructures et services adaptés sur leurs lieux de vacances.

Juan Martinez Nunez, Reforcer
Cet entrepreneur espagnol a travaillé dans les secteurs de l'infrastructure, de l'énergie et de l'environnement avant d'être diagnostiqué d'une tumeur cérébrale. Trois opérations et une rééducation plus tard, il part skier dans les Pyrénées pendant plus de deux mois. Là-bas, il apprend le français et décide de lancer Reforcer (renforcer, en français), une ligne de vêtements de ski porteurs de messages inspirants. « J'en ai essayé quelques-uns, c'est ultra confort ! », se félicite Didier Roche conseillant aux intéressés d'y aller les yeux fermés.

Animations et expériences

Qui succédera aux lauréats de 2019, par exemple Nathalie Birault qui fabrique des bijoux amovibles pour sublimer les prothèses auditives ou encore Lyesse Nabil Atsi qui propose des locaux médicaux mobiles pour lutter contre les déserts médicaux (article en lien ci-dessous) ? Pour le découvrir, rendez-vous le 9 novembre 2020, à partir de 17h30. « Mais cette fois dans la halle et non l'auditorium du carreau du temple, respect des gestes barrière oblige... », précise Pauline Arnaud-Blanchard. Animations et autres expériences attendent les participants à l'issue de la cérémonie pour découvrir le handicap sous un angle « détonnant ».

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.