Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap

Aidants: des plateformes pour les former et les accompagner

8 à 11 millions d'aidants agissent dans l'ombre et "sur le tas". Afin de "conjuguer savoirs et compétences méthodologiques", la CNSA leur propose des formations gratuites. A découvrir sur 6 plateformes accessibles à partir de décembre 2023.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

450 000, c'est le nombre de nouveaux aidants qui devront être formés durant la période 2020-2022. Il sera désormais possible de faire « reconnaître les compétences développées par 8 à 11 millions de Français venant en aide, à titre non professionnel, à une personne en perte d'autonomie, du fait de l'âge, de la maladie ou d'un handicap ». Cette ambition est inscrite dans la stratégie « Agir pour les aidants 2020-2022 », lancée sous le gouvernement d'Edouard Philippe fin 2019 (article en lien ci-dessous). L'objectif : prévenir l'épuisement et l'isolement en leur proposant notamment des formations. Dans cette perspective, la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a annoncé en juin 2022 accompagner le développement de six plateformes de soutien et de formation à distance pour les proches aidants. Une enveloppe de 1 150 000 euros a été allouée pour financer cette expérimentation qui « devrait toucher pas moins de 200 000 aidants », annonce la CNSA, et qui prendra fin en décembre 2023 avant d'être ouverte au grand public.

« Pair-aidance d'aidants »

L'enjeu est de « changer d'échelle en termes d'écoute, de partage d'expérience, de facilitation des démarches et de reconnaissance des compétences développées par les aidants », indique la CNSA. Ces six plateformes ont été sélectionnées à la suite d'un appel à projets parmi vingt candidatures. Elles sont portées par une alliance d'acteurs associatifs et de professionnels de l'enseignement*. Toutes ces structures proposeront à travers leur projet « trois niveaux d'intervention » : un parcours progressif de formation de type e-learning individuel ou sous la forme de classes virtuelles collectives ; des contenus de sensibilisation sous forme de capsules vidéo ou des webinaires et des actions de soutien à travers la constitution de groupes de pairs à distance.

Facile d'accès et gratuit

Ces projets ont répondu à un cahier des charges précis pour être à la fois « faciles d'accès et d'usage », avec un « rayonnement territorial large », intégrant « de façon pertinente les usagers ». Certaines formations ont même ciblé un public jeune, entre 11 et 20 ans, qui sont enfants, frères ou sœurs d'une personne ayant des troubles psychiques. Une autre, proposée par La compagnie des aidants et l'agence de conseil en formation Alezzi, est même certifiante et facilitera le retour sur le marché de l'emploi. Il faudra cependant s'armer de patience pour avoir accès à ces plateformes gratuites qui seront ouvertes au public dans 18 mois, soit en décembre 2023. D'ici là, il faudra exploiter les offres de services dédiés aux aidants déjà existantes. Pour rappel, un guide intitulé « Besoin de répit » avait été élaboré par le ministère de la Santé en décembre 2021 avec l'aide d'associations spécialisées, pour orienter les aidants en quête de soutien et de diverses ressources (article en lien ci-dessous).

* Parmi lesquels La compagnie des aidants et l'agence de conseil en formation Alezzi, l'ADMR d'Ille-et-Vilaine et l'organisme de formation Kariateam ou encore l'Association française des aidants, l'université d'Aix-Marseille et l'université littoral Côte d'Opale.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.